Nous sommes dans le Cycle 747 de l'Age Sombre // Deuxième Période de Pleine Guerre
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bière, loup et bière [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Bière, loup et bière [Libre]   Lun 25 Nov - 20:12

La nuit tombait sur les terres d'Archange. Le soleil eut vite disparu à l'horizon, tandis que la Lune baignait l'atmosphère de sa pâle lumière bleutée. Les ténèbres à peine contrastées s'installèrent sur les paysages sauvages. Cependant, au milieu du village des humains, une grande bâtisse rayonnaient de mille feux, comme si elle désirait concurrencer les feux gelés des étoiles naissantes.
Demandez à n'importe quel humain : Quel est l'endroit le plus intéressant de votre village ? Les plus studieux répondront la bibliothèque. Certains diraient l'hôtel de ville. Si vous demandez à un couple de jeunes amoureux, sans doute vous vanteront-ils les charmes de leur petit banc, où ils se tiennent enlacés des journées durant, et sur lequel ils construisent leurs rêves et leurs espoirs. Un soldat parlera avec émotion de la caserne où il a vécut dans la camaraderie et la bonne humeur. Si l'un d'entre eux vous répond : ''Le cimetière, bien sûr.'' , partez en courant, c'est plus sûr.
Mais la grande majorité répondront : La taverne. Pourquoi, vous demandez-vous ?
Après tout, ce n'est qu'une bâtisse à peine plus imposante que les autres, qui sert à la fois de refuge pour les voyageurs de passage et de débit de boissons pour les fermiers à la recherche de détente après une journée de dur labeur.
Mais une auberge est bien plus que cela. On sent le mystère derrière la poussière soulevée par les clients. C'est un lieu qui a vu passer beaucoup d'étrangers, qui a entendu raconter nombre d'histoires, qui a vu se terminer bien des drames et commencer tant de nouvelles aventures...
Comme une écharpe de secret, un souffle de mystère si puissant que le temps lui-même semble ne pouvoir l'affecter.
Et puis, avouons-le, la bière excellente que sert cet établissement contribue elle aussi à attirer la clientèle.

Guillaume ''Tête-de-Porc'' était le propriétaire. C'était un humain ventripotent, mais bien plus costaud qu'il ne le semblait. Brasser la bière ne se fait pas avec des bras de femmelettes. Son nom peu commun venait d'un drame survenu durant son enfance : en effet, le petit Guillaume sommeillait dans son berceau lorsqu'un des cochons de son père se faufila dans la chambre et vint renifler le bébé. Selon les rumeurs des habitués, Guillaume aurait eu si peur que son corps décida d'adopter une apparence proche de celle de son agresseur. La vérité était que l'animal avait fait chuter l'enfant du berceau et que celui-ci avait gardé le nez aplati en arrière, en forme de groin.
Malgré son apparence peu encourageante, Guillaume ''Tête-de-Porc'' était un humain des plus sympathique qu'il existe sur les Terres d'Archange. Il avait construit cet établissement pour être avec ses amis toute la journée, et il acceptait volontiers de servir les voyageurs, échangeant même parfois un repas et un lit chaud contre une belle histoire ou une blague particulièrement désopilante. Son établissement se nommait : Le Barde et les Héros, en hommage à une histoire qu'il adorait raconter les soirs de veillées, et qui faisait souvent pleurer les femmes et les enfants, tant elle était touchante.

Les client affluaient dans la bâtisse. Guillaume aurait eut tort de se plaindre : tout ses amis étaient présents ! Accoudés au bar, ils réclamaient des chopes bien remplies, et suppliaient ''Tête-de-Porc'' de leur conter, une fois de plus, l'histoire de cet auberge.
''Plus tard, plus tard'' Promettait celui-ci, en se précipitant pour servir tout le monde.
Les deux serveuses se faufilaient entre les tables et se démenaient tout autant que leur patron, à ceci près qu'elles devaient aussi esquiver les mains baladeuses de certains hommes du villages, que les courbes des jeunes filles ne laissaient pas indifférent.

Un jeune humain nommé Canen, aux cheveux longs et à l'air blasé jouait d'un instrument à corde dans un coin de la pièce. Il faisait cela pour le plaisir, et Guillaume lui en était reconnaissant : loin d'être un amateur, il réussissait à produire une mélodie d'ambiance qui mettait les gens à l'aise sans les empêcher de converser.

Une vieille femme murmurait toute seule dans un coin. C'était une ermite qui vivait en recluse dans les bois à l'extérieur du village. ''Une sorcière !'' Disaient certains.'Peu importait à Guillaume : Il aurait eu mal au cœur de laisser cette petite bonne femme dehors par une nuit si sombre.

Capali, le bouffon du village, entamait son numéro, faisant voler ses quilles si haut qu'elles frôlaient le plafond. Mais ce soir-là, ce n'est pas près de lui que se rassemblaient les enfants émerveillés.

Mais autours de la cheminée. Un vieillard décrépi, inconnu du propriétaire des lieux, racontait des histoires de chevaliers et de dragons, et il captivait son infantile auditoire, qui tremblait, criait et souriait au rythme de l'épopée passionnante. Guillaume était un peu jaloux, mais il écoutait du coin de l'oreille le récit et dû reconnaître que sa propre histoire pâlissait presque en comparaison.

Ada, la cartomancienne, proposait la bonne aventure aux autres clients. Certains acceptaient, amusés. Tout le monde savait que cette dame exotique était un peu bizarre, mais tout le monde l'appréciait.

Gaeren, un vieux soldat moustachu à la retraite depuis longtemps, taillait un morceau de bois, stressé. Guillaume se demanda ce qu'il faisait de ces sculptures qu'il travaillait minutieusement tous les soirs, et dont personne ne voyait jamais le résultât.

Un jeune couple s'embrassait, seuls dans leur monde en dessous d'une lanterne grise. ''Tête-de-Porc'' fut touché par cet amour naissant, si pur et si innocent. Moins rassurante était la présence d'un second couple, derrière eux. Guillaume plissa les yeux. Ceux-là étaient vêtus avec des habits gris, bruns et noirs, des pièces d'armures et ils arboraient leurs armes comme des trophées. Un chien était assoupi à leur pieds. Des chasseurs de loups.

Guillaume n'avait aucun problème avec les loups : tant qu'ils se montraient courtois et honnête, il les traitait comme les autres clients. Mis à part, bien sûr, les loups réputés pour leur penchant à tuer des humains, tel que le redouté Marche-Mort, dont on racontait les méfaits tard le soir, lorsque les ombres prenaient de l'ampleur. Ainsi, lorsque les humains rentraient chez eux, ils scrutaient les ténèbres, cherchant, effrayés, à discerner les pupilles vertes qui étaient le dernière vision des victimes du meurtriers... Rien que d'y penser, Guillaume en avait froid dans le dos. Finalement, la présence des chasseurs avait du bon.

Trois voyageurs entrèrent dans la pièce. Ils se frayèrent un chemin jusqu'à un table libre et commandèrent une tournée de bières. Des drôles d'oiseaux. Un foulard blanc, jauni par les rigueurs de la route, cachait leur visage, empêchant à quiconque de discerner leur traits. ''Ils doivent être aussi laid que moi pour se cacher ainsi...'' Pensa Guillaume, amusé.

Un des amis de Guillaume s'effondra soudain, du vomi coulant de ses lèvres. Trop de bière, si tôt dans la soirée... Le tavernier soupira et appela Kirk. C'était un colosse, bûcheron de son métier. Une vrai force de la nature, capable de soulever des chênes imposants comme s'ils étaient en coton. Lors de ce genre de soirée, Guillaume louait ses services comme videur. Kirk saisit l'homme, le souleva d'une main et l'amena dans la cuisine, où l'attendait un bon seau d'eau bien glacée.

Les portes s'ouvrirent une nouvelle fois. Guillaume sourit, pour accueillir le nouveau venu. Se figea.
Un grand silence se fit. Les conversation cessèrent brusquement, l'instrument de Caren lâche une dernière note avant de se taire également.

Majere, le Chasseur, ne parut pas remarquer le cassage d'ambiance que sa présence provoquait. Il ajusta son manteau, jeta un regard à tous les yeux braqués sur lui et, comme s'il ne s'en souciait pas, s'assit près du bar. Un fermier lança une clameur. Qui fut reprise par tout le monde. Les applaudissement s retentirent, les deux chasseurs jetaient des regards brillants d'admiration.
Les humains acclamaient leur héros.

Guillaume servit un assiette de viande et une chope à cette personnalité, sans attendre le moindre sou en retour.
Depuis que cet homme était dans le village, Marche-Mort avait cessé ses massacres répétés. Cela méritait bien plus qu'un repas gratuit.


Bientôt, la surprise fut passée et la musique ainsi que les conversations reprirent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Lun 25 Nov - 23:15

Quelle belle nuit. Les étoiles étaient visible. Pourtant hier encore il pleuvait à torrent. Mais aujourd'hui, ce n'était pas pareil, le ciel avait été d'un bleu d'azur toute la journée si on exceptait quelques nuages qui ne faisaient que passer. En cette saison, la nuit tombait extrêmement vite. C'était un véritable manteau noir qui s'abattait sur les terres à peine cinq heures de l'après-midi qui sonnait. Enfin, malgré ce beau temps qui avait régné toute la journée, cela n'empêchait pas le froid de l'hiver s'installer. De ce fait, en cette froide nuit d'automne, les rues du villages étaient désertés de toute personne désireuse de rester bien au chaud chez elle. Seules quelques silhouettes grise parcouraient les pavés et se dirigeaient vers une seule et même destination. Une maison un peu plus grande que ses voisines où toutes les fenêtres étaient allumées d'une lumière chaleureuse. On y entendait au loin une musique de saltimbanque conviviale qui attirait tant les foules.

Une silhouette longeait une étroite ruelle dans le noir. On ne la distinguait pas exactement, même lorsqu'elle passa sous les lampadaires de chandelle. Cette ombre n'était pas seule. Une autre à quatre patte suivait à ses côtés. On aurait pu penser à un bon promeneur et son chien, faisant la ronde du soir. Ce n'était pas le cas. Les deux compères arrivèrent au niveau de la taverne d'où venait la si bonne ambiance. La lumière des fenêtres éclaira leur corps. L'homme était plutôt grand sur ses jambes, un visage plutôt jeune, qui devait le traînait vers la vingtaine, un peu plus que la vingtaine, peut-être presque trente. Ses cheveux noirs encadraient son visage mais ne touchèrent pas ses épaules, à vrai dire, ils arrivèrent à peine aux oreilles. Son cou était caché par un col blanc qui se prolongeait dans un grand manteau de même couleur, non fermé, les pans vers le sol flottait au gré de la marche du seigneur. Un peu plus bas, c'était un loup, d'une taille assez grande, au pelage noir marqué de rouge en guise de ligne du dos. Il possédait deux grandes ailes membraneuses qui étaient repliées contre ses flancs. L'animal avait un regard froid et agressif mais marchait en confiance au côté de l'humain. Il avait la tête haute sans pouvoir le dominer parce qu'il marchait à quatre patte et suivait l'homme comme s'il n'avait rien de mieux à faire pour le moment.

L'homme poussa la porte de la taverne. Contrairement à son prédécesseur, rien ne pouvait de nouveau déclencher l'arrêt des activités en ce lieu et il en était plutôt satisfait, il n'aimait pas attiré l'attention sur lui. Seuls les chasseurs assis au coin de la bâtisse, portèrent un temps leur regard sur le canidé qui n'avait guère pris le soin de prendre forme humaine. Nul ne savait si c'était parce qu'il ne le pouvait pas ou n'en avait pas envie. Quoi qu'il en soit, le loup n'apportait aucun regard à aucune personne en particulier. Il en était de même pour l'homme qui se contenta de passer un regard rapide dans la taverne pour voir s'il n'y avait pas une connaissance. L'homme se dirigea vers le comptoir et commanda une simple boisson commune appelée bière. Chose faite, il fit demi-tour et pris soin de s'assoir à une table placé à l'écart des autres, dans un coin sombre de la pièce. La musique continuait de résonner entre les murs et ces humains proliférant des spectacles humoristiques pour amuser la galerie s'en donnait à coeur joie. En cela, Dark resta indifférent, garda son air de glace, mais se permit un commentaire que seul son camarade humain pouvait entendre :

- Quel bande d'idiot ! Etre aussi indifférent à ce qui se passe.

Terence se pencha légèrement vers lui après avoir avalé une gorgée de sa lourde chope de bière et lui répondit à petite voix pour qu'à nouveau, les confidences ne restent qu'entre eux :

- Ils ne savent justement pas ce qui se passe. Ils s'amusent rien de plus.

- Maintenant tu sais pourquoi je les ai traités ainsi.

L'homme se redressa sur sa chaise, l'air neutre, il reprit une gorgée de sa boisson. Dark, fatigué de contempler les ivrognes, fit volte face face à la fenêtre qui se trouvait juste derrière eux et s'assis ainsi en scrutant l'obscurité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Mar 26 Nov - 0:27

Guillaume est un peu intimidé par le nouvel arrivant: Sa façon de se vêtir est plus qu'extravagante. Encore un drôle de loustic... Et ce loup terrifiant... Le tavernier jeta un regard aux chasseurs de loups. Leur chien était nerveux, mais les deux jeunes gens semblaient ne pas s'intéresser à cet animal.
Contrairement à Majere. Sans même prendre la peine de sa cacher, il fixait la bête et son maitre d'un regard luisant d'intérêt. Les autres humains semblaient pourtant ne pas l'avoir remarqué, et continuaient leurs discussions ou leurs occupations comme si les deux nouveuax arrivants avaient été invisibles.
Une serveuse s'approcha de l'homme. Elle avait une belle chevelure rousse, des hanches larges et de grands yeux vert.

- Bienvenue, monseigneur. Que pouvons-nous faire pour rendre votre soirée plus agréable ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Mar 26 Nov - 0:53

Terence restait dans ce coin là. Cette nuit, il ne cherchait rien de plus qu'un peu de détente. Il se permettait d'être humain pour le faire. Ce n'était pas le cas de Dark. Ce loup était constamment sur ses gardes, jamais un moment de détente, jamais un niveau de repos. Il semblait en permanence porter le poids du monde sur ses épaules. Dans son regard rougeoyant d'une haine inconnues, il embrasait la noirceur de la nuit à travers les carreaux de la fenêtre. Lui même devait se demander ce qu'il faisait là en se moment même. Pour lui, il avait encore beaucoup à faire avec les clans mais il devait de temps en temps faire le point avec cet humain. Tous deux n'avaient pas les mêmes intérêts, et aucun des deux, sauf peut-être le loup, ne connaissait le but de l'autre. Si c'était le cas, Terence aurait déjà rompu la relation qu'il avait avec le canidé...Pour lui même, cet animal était un profond mystère, mais s'il arrivait à en tenir des bénéfices, il était prêt à courir le risque. Terence gardait pour lui même le fait que Dark lui inspirait une certaine crainte. Il savait que ce serait la fin si jamais le loup venait à se retourner contre lui. Il y avait un fil entre eux extrêmement tendu, nourrit de mensonge et d'ignorance. Terence craignait à chaque fois qu'il ne se brise.

Durant les festivités, qui intéressait ni l'humain ni le loup, une jeune femme aborda le jeune homme en rabattant de longs cheveux roux dans son dos et le scruta d'un regard envoûtant en lui demandant, charmeuse de serpent :

- Bienvenue, monseigneur. Que pouvons-nous faire pour rendre votre soirée plus agréable ?

La première chose qui venait à l'esprit de l'homme, fut de répondre quelque chose du genre "Me laisser tranquille". Mais à son âge, on était encore un minimum courtois avec la gente féminine, surtout quand elle était représenter par une aussi belle silhouette. Dark ignorait totalement le monde qui l'entourait et gardait le regard plonger dans la pénombre de l'extérieur. Les affaires d'humains, ne regardaient que les humains. Finalement, avec un ton calme et posé, Terence répondit ce qu'il avait de mieux à répondre pour qu'on le laisse en paix :

- Merci bien demoiselle, je n'ai besoin de rien.

Il adressa un sourire. Il n'avait pas l'intention de se montrer désagréable. Et la jeune femme avait jeter un regard au loup qui signifiait une certaine inquiétude. Pourtant des loups, elle devait en voir souvent, mais peut-être pas des aussi étrange que celui ci. Cette femme devait être tenté par le visage du garçon, mais elle n'insista pas pour le satisfaire et bien que paraissant déçue, elle renonça pour tenter sa chance ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Mar 26 Nov - 20:09

Guillaume se démène. Les clients ne cessent d'affluer, attirés par la présence de Majere. Certains le saluent, d'autre lui serrent la main avec émotion. Un groupe de solides gaillards trinquent avec lui. De jolies jeunes filles lui tournent autours, certaines poussées par leurs parents enthousiastes. Mais, s'il sourit, répond et discute parfois, Majere ne lâche pas des yeux Terence et Dark. Pas une seule seconde.

Le tavernier non plus, d'ailleurs. Il gardait un œil sur les nouveaux venus. Que venaient-ils faire dans son auberge ? Il ne voulait rien, ni nourriture, ni boisson... Et il n'avait pas l'air du genre de gars qui se laisse attendrir par une jolie histoire, ou qui veux retrouver des amis dans un endroit convivial. Venait-il pour chercher des informations ? Cela semblait déjà plus correspondre à sa personnalité... Ou pour chercher des problèmes ?

''Tu te fais trop de soucis, stupide Tête-de-Porc !'' Pensa-t-il. ''Kirk est là, il se chargera de l'expulser... Et puis, il y a ici quelques solides fermiers qui lui fileront un coup de main si besoin est. Et en ce qui concerne son loup, nous avons Majere avec nous ce soir, et les deux chasseurs. Après tout, j'ai assez de travail sans me soucier des étrangers qui ne désirent peut-être qu'un peu de calme et de repos. ''

Majere se leva soudain. Il se dirigea vers la table qu'avait choisie l'étranger et le loup. Sans prendre la peine de saluer ou de même s'adresser à l'un ou à l'autre, il saisit une chaise, la retourna de façon à avoir le panneau de bois contre son ventre, ses jambes d'un côté et d'autre de la chaise.
Et, toujours dissimulé derrière son manteau noir, le visage masqué par une étoffe et sa cagoule, tourne lentement sa tête vers Terence, sans perdre Dark des yeux. Mais il ne dit rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Mar 26 Nov - 21:10

Il y avait vraiment un sacré vacarme du côté du comptoir et tout un attroupement autour d'une seule et même personne. On ne la voyait presque plus. Terence cependant ne pouvait ignorer le regard que cet homme lui jetait à travers son mur d'admirateurs. Cette star malgré tout laissait l'homme indifférent à sa popularité, de même que Dark d'ailleurs. Terence ne faisait pas plus attention au tavernier qui le dévisageait et bu une nouvelle gorgée de sa chope de bière quand tout à coup, le loup près de lui reprit la parole, sans pour autant porter le moindre regard à l'homme :

- Toute cette histoire est une perte de temps !

L'homme ne regardait pas plus le loup et baladait ses iris un peu partout dans la taverne, sur les belles danseuses par ci, les musiciens par là, les nouveaux entrants dans le bâtiment. Finalement, l'homme lui répondit :

- Laisse là vivre cette Kiko puisqu'elle y tient tant. Ce n'est qu'une louve après tout, ce n'est pas ça qui gâchera tes projets.

- Les ralentir suffit à être inutile.

- Bah. Ce n'est pas certain.

Dark ne répondit pas. Terence lui jeta un bref regard qu'il ne lui rendit pas puis s'attarda sur une forme mouvante qui s'avançait vers sa table. C'était la star. Enfin non, Majere c'est ça ? Terence n'était ni inculte, ni ignorant. Tous le monde connaissait ce chasseur dans le village, il n'échappait pas à la règle. La seule exception qu'il faisait était de l'ignorer. Mais cette nuit, il avait du mal étant donné que cet homme venait de prendre une chaise et de s'assoir à la table où Terence se trouvait. Cette approche titilla l'attention de Dark qui pivota qu'un faible cran la tête afin que son iris rouge sang, du coin de l'oeil, puisse voir le nouveau venu avec dans sa tête un "Hm ?" d'intérêt. Terence resta silencieux à son tour, scrutant l'homme dans un silence pesant malgré les festivités alentours. Finalement, comme rien ne vint, il décida à parler d'un ton calme, un peu sombre peut-être :

- Majere c'est ça ? Comment allez-vous ce soir ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Mar 26 Nov - 21:33

Majere décortiqua habilement la phrase de son interlocuteur.

- Majere c'est ça ? Comment allez-vous ce soir ?

Facile de deviner que cet humain ne lui accorderait ni respect ni égards malgré sa renommée et la reconnaissance presque gênante que lui manifestait les habitants du village. Sûrement pensait-il que vaincre Marche-Mort était à la portée de n'importe qui... Le Chasseur sourit.
Combien de fois lui et Oeil avait-ils joué cette scène, l'Assassin contre le Chasseur, deux êtres utilisant presque les même techniques, et n'arrivant à se départager qu'en de rares occasions... Mais, quelque chose de sûr, ni l'humain, ni le loup qui lui faisait face, n'aurait eu la moindre chance contre le Tueur d'Idiots. Leur air hautain et leur indifférence à son égard étaient donc plus que déplacés.

Si Majere était intéressé par Terence, il se méfiait également du loup. Déjà, son apparence était terrifiante, comme s'il avait été un hybride de hyène, ce que ses ailes de chauve-souris semblait confirmer. Le Chasseur avait tué plus que son lot de ce genre de charognardes, mais il se méfiait de ce qu'il ne connaissait pas, et devait reconnaître que c'était la première fois qu'il croisait pareil métissage, si toutefois, c'en était bien un. Ensuite, il y avait quelque chose de louche dans le regard du canidé, comme une flamme froide et mortelle... Malgré toute son expérience et sa confiance en ses capacités, Majere frissonna.

Majere hésita. Devait-il jouer la carte du héros sympatique qui s'entretient avec la populace, ou parler franchement, en exposant d'entrée ses connaissances sur ses deux interlocuteurs ? Il choisit la deuxième option, et répondit enfin :

- Plutôt bien, merci, Terence. Vous êtes en bien étrange compagnie, l'ami. Dark du Soleil, dont on parle beaucoup en ce moment, je me trompe ?

Il n'était pas dur de deviner que le Chasseur souriait tout en prononçant ces mots. Un observateur habile aurait pu aussi remarquer que sa main était posée sur le manche de son couteau. Pas qu'il ait la moindre envie de le dégainer. Mais comme disait le mec qui installait un piège à ours devant la cuvette de ses toilettes : '' On n'est jamais trop prudent.''
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Mer 27 Nov - 17:21

- Plutôt bien, merci, Terence. Vous êtes en bien étrange compagnie, l'ami. Dark du Soleil, dont on parle beaucoup en ce moment, je me trompe ?

Tiens ? Il connaissait le nom de cet humain ? Les deux se connaissaient ? Dark n'était pas surpris, ce n'était que des histoires entre humains après tout. Peut-être que tout le monde dans le village se connaissait, ce qui ne serait guère étonnant si on jugeait de la taille du village en lui même. Ca devait être comme dans un clan de loup ou tout le monde se connaissait comme si c'était une belle et grande famille. La preuve, pour Dark, le clan était tout sauf une belle et grande famille alors personne ne le connaissait, ou si peu. Plus étrange encore était que cet homme, ce chasseur, connaissait Dark et son clan mais une fois de plus, le loup ne s'étonna pas. Il n'avait qu'à puiser dans son intelligence pour savoir qu'un chasseur connu dans le monde tel que lui pouvait très bien connaître beaucoup de loups, surtout ceux des clans qui partageaient parfois volontiers histoires et rêves avec les humains. En plus, cet humain disait qu'on parlait souvent de lui, sans doute en rapport avec ses récentes agressions. Dark n'aimait pas être le sujet de conversation, voilà pourquoi il reposa son regard sur la fenêtre tout en restant attentif à ce qui se passait autour de lui. Terence ne savait pas trop quoi penser de l'approche de l'homme. Peut-être parce que les deux disaient être chasseurs. Sauf qu'il y avait une énorme différence : Majere était un chasseur accompli qui pouvait se faire une fortune sur ses prises. Terence, qui disait être chasseur de prime sur les humains et les loups, était un menteur qui avait façonner ce métier pour convaincre Dark qu'il était du côté de la justice. Car, à l'ignorance de tous, Dark agissait pour lui même en pensant que ces actions étaient justes, quand à savoir si c'était le cas ou non, on ne le saura que trop tard peut-être. Finalement, Terence répondit :

- Vous avez raison mais pas si étrange que cela, il y a beaucoup de loups dans le coin, même dans ce bâtiment après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Ven 29 Nov - 15:00

Majere fut surpris. Pas un tressaillement, ni même un haussement de sourcil... Le fait qu'il est révélé des informations n'avait ni étonné ni même rendu soupçonneux ses interlocuteurs, que ce soit le loup ou l'humain. Ou alors, c'était des joueurs de poker. Pas impossible, mais Majere était troublé.
La réponse de Terence fut sibylline:

- Vous avez raison mais pas si étrange que cela, il y a beaucoup de loups dans le coin, même dans ce bâtiment après tout.

Difficile de faire plus neutre. Une vérité générale vérifiable à l'instant et une remarque plate sans le moindre intérêt. Majere retint un grognement. Arrogant de nature, il détestait qu'on le traite comme le reste du monde, ce que se plaisait à faire le loup et son maître... A moins que ce ne soit l'humain et son maître ?...

- Tout à fait... Mais les Sanguinaires ne se rendent pas jusqu'au village, d'habitude. Heureusement, ce loup semble ne pas poser de problèmes aux humains, je n'ai aucune raison de chercher à l'arrêter...

Et surtout, personne n'as mis sa tête à prix, pour l'instant... Mais l'argent de la Lune sonne aussi bien que les autres... Pensa-t-il, machiavélique.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Ven 29 Nov - 18:09

Terence restait impassible devant l'expression de son interlocuteur. Après tout, c'était lui qui était venue à sa rencontre. Dark, quant à lui, ressentait très bien l'irritation du chasseur mais insista à l'ignorer, laissant les humains entre eux. D'ailleurs, ce Majere répondit :

- Tout à fait... Mais les Sanguinaires ne se rendent pas jusqu'au village, d'habitude. Heureusement, ce loup semble ne pas poser de problèmes aux humains, je n'ai aucune raison de chercher à l'arrêter...

Les Sanguinaires ? Est-ce que ce groupe incluaient uniquement les loups solitaires ? Ou plutôt, est-ce que ce groupe était celui des Solitaires ? Terence ne savait pas trop à vrai dire. Il connaissait les loups, il savait que certains étaient principalement taillés pour tuer, d'où son aberration pour cette espèce canine. Il savait cependant que ce n'était pas le cas de tous les loups, bien que cela ne l'empêchait pas de tous les haïr. Il savait également que pas mal de solitaire hantaient le village, en particulier ce Butch qui, sous forme canine ou humaine, avait pris pour foyer celui des humains. Ce genre d'ignominies répugnait Terence qui devait cependant retenir son amertume jusqu'à ce que les plans de Dark, qu'il croit sans danger pour lui, n'efface la race des loups de clan. Peut-être qu'après, il parviendra à le mettre contre les solitaires. Enfin, ça c'était encore une autre histoire. Quand Majere fit une allusion à Dark, Terence jeta un oeil au canidé qui ne bougea pas avant de regarder de nouveau le chasseur. Il bu enfin une nouvelle gorgée de sa chope de bière avant de répondre :

- Ca dépend, dites-moi ce que vous appelez "Sanguinaires" ? Quand à Dark, ma foi, je n'ai aucune raison de m'inquiéter.

De une, parce qu'il n'y avait pas de raison de s'en prendre à lui en effet, de deux, parce qu'il était peu probable qu'une tentative d'arrêt ou de mort sur ce loup n'aboutisse, de trois, parce que dans le pire des cas, si Dark venait à disparaître, les plans de Terence tomberaient sûrement à l'eau mais il n'allait pas geindre pour un loup en moins sur ces terres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Lun 2 Déc - 17:51

- Ca dépend, dites-moi ce que vous appelez "Sanguinaires" ? Quand à Dark, ma foi, je n'ai aucune raison de m'inquiéter.

Majere ne dit rien. A quoi jouait ce crétin ? Comment pouvait-il traîner avec un loup sans savoir le minimum à propos de sa race ? Les loups étaient justes les créatures qui dominaient ce monde, loin devant les humains, et les autres races qui leur servait de proie ou d'adversaires... Autant d'ignorance laissa le Chasseur bouche bée, ainsi que plutôt satisfait. Un homme qui en savait si peu ne pouvait être d'une grande importance... A part s'il représentait un symbole pour quelqu'un. Il fallait l'interroger là-dessus. Et puis, peut-être jouait-il la comédie pour se faire passer pour un crétin ? Certains loups en faisait autant, après tout...

-  Les Sanguinaires sont les loups qui s'attaquent sans raison apparente à leurs semblables. La plupart sont des sociopathes. C'est du moins ma définition. Certains diraient que seuls les Solitaires peuvent être Sanguinaires, d'autre que tous les Solitaires sont des Sanguinaires... Ce n'est pas bien défini. Mais assez parlé des loups! Je me demandais ce que tu venais faire ici, Terence. Ce n'est pas ton genre de rester à traîner parmi la populace.

Majere eut un geste méprisant vers les gens autours d'eux qui le dévisageait, dans l'espoir d'apercevoir un coin de son visage. En vain. Il fit néanmoins un signe au tavernier, puis leva l'index et le majeur. Guillaume ''Tête-de-Porc'' hocha la tête et servi immédiatement deux chopes de bières à la table du Chasseur, qui le remercia d'un hochement de tête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Lun 2 Déc - 23:43

-  Les Sanguinaires sont les loups qui s'attaquent sans raison apparente à leurs semblables. La plupart sont des sociopathes. C'est du moins ma définition. Certains diraient que seuls les Solitaires peuvent être Sanguinaires, d'autre que tous les Solitaires sont des Sanguinaires... Ce n'est pas bien défini.

Oh évidemment s'il fallait passer en revue les pensées de tout le monde, les Solitaires et les Sanguinaies pouvaient être tout et n'importe quoi. Pour Majere, c'étaient des sociopathes qui s'en prenaient à leur propre race. Personnellement, pour Terence, il rapporterait cette catégorie à tout loups qui attaqueraient tout et n'importe quoi, loups comme humains, et sans forcément une raison apparente. Les loups étaient si insignifiants pour lui, il ne désirait que de les voir disparaître de ce monde, ou au minimum, les réduire pour que la race humaine domine à son tour. Jamais en ce monde les humains n'avaient eu leur part, il n'y en avait toujours eu que pour les loups depuis la nuit des temps. Pourquoi ? Les humains étaient tout de même plus intelligent qu'eux ! Ils méritaient d'avoir leur période de gloire dans l'histoire ! Et ainsi, un nouveau monde naîtra !

- Mais assez parlé des loups! Je me demandais ce que tu venais faire ici, Terence. Ce n'est pas ton genre de rester à traîner parmi la populace.

Le voilà bien curieux celui là d'un coup. Il venait de faire signe au barman de resservir mais Terence gardait son regard sur lui. Il avait raison, ce n'était pas son genre de traîner ici mais il fallait bien jouer le rôle de mouton de temps en temps, sinon on pouvait paraître louche à n'importe quel moment. Il répondit d'un air désinvolte :

- En effet, je me contente de changer un peu d'air. Et puis, sait-on jamais qu'on ai besoin de moi. Et toi alors ? Ne me dis pas que tu es venu uniquement pour te pavaner je me trompes ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Mer 4 Déc - 16:26

- En effet, je me contente de changer un peu d'air. Et puis, sait-on jamais qu'on ai besoin de moi. Et toi alors ? Ne me dis pas que tu es venu uniquement pour te pavaner je me trompes ?


Ah, enfin une réaction compréhensible. Un terme volontairement irritant destiné à lui faire baisser sa garde dans l'espoir qu'il se justifie pour ne pas paraître pour quelqu'un de suffisant. Un procédé tellement classique que le Chasseur en fut outragé.
Majere but un long trait de bière, baissant le tissu qui protégeait son visage suffisamment vite pour que ni Terence, ni Dark, ni quiconque ne puisse voir son visage. Il bénit le liquide au gout frais, qui permettait de justifier une interruption dans le dialogue. Il vida sa chope et en commanda une deuxième. Puis, il tapota du doigt celle qui était en face de Terence, pour l'inviter à en boire.

- Effectivement, je ne suis pas là par hasard. Côtoyer cette horde de rebus ne se fait pas par plaisir, crois-moi. En fait, si je ne m'étais pas réfugié dans cette conversation avec toi, je serais sûrement en train de chasser un énième potentiel futur beau-père. Je n'aurais jamais chassé Oeil si j'avais su que cela impliquait que cela devait vider la cervelle des humains à ma vue...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Mer 4 Déc - 21:12

- Effectivement, je ne suis pas là par hasard. Côtoyer cette horde de rebus ne se fait pas par plaisir, crois-moi. En fait, si je ne m'étais pas réfugié dans cette conversation avec toi, je serais sûrement en train de chasser un énième potentiel futur beau-père. Je n'aurais jamais chassé Oeil si j'avais su que cela impliquait que cela devait vider la cervelle des humains à ma vue.

Ca s'est lui qui le dit. On ne pouvait jamais savoir ce que la moindre de nos actions risqueraient d'engendrer, c'était pour cela que personne n'y faisait attention. Oh eh puis après tout, ce n'était rien d'autres qu'une foule admirative, ça aurait pu être pire et Majere faisait suffisamment peur de loin ou de près pour avoir un périmètre de sérénité quand l'envie lui chantait. Terence ne fit pas attention au geste du chasseur à sa chope, il boira quand l'envie lui prendra, surtout qu'il en avait déjà vidé une avant.

- Je reconnais que tu fais meilleure compagnie que toutes ces personnes réunit ici même.

Et du loup par la même occasion. En parlant du loup, celui ci semblait suivre une ombre encore inconnue tant qu'elle restait en dehors des lumières de la taverne. Une silhouette humaine apparu bientôt, se rapprochant de l'entrée. Au bout d'un moment, voyant que sa destination était apparemment la taverne, Dark dit :

- C'est lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Mer 4 Déc - 21:30

Donc j'étais revenu dans les parages, ce si charmant village de bipèdes. Quoi de plus normal étant donné que c'était ma bien grande maison depuis un bon moment. Les gens ici me connaissaient aussi bien sous forme de loup que sous forme humaine et j'en étais fier. J'avais fait un petit tour sur les terres voisines mais rien de bien intéressant. Ils faisaient tous la grève de la guerre ou quoi ? Des fois ça bougeait si peu entre les clans que je me demandais si c'était vraiment la guerre entre eux. Personnellement, une image voyant les souverains des clans réunis autour d'une table pour boire le thé de quatre heure conviendrait mieux ! Il n'y avait rien, aucun ragot croustillant, mise à part un petit complot de Solitaires de ci de là mais qui traînait tant ! Je m'ennuyais comme un asticot coincé dans une bouteille bouchée et pour moi un tel ennui était de la torture.

Enfin bon peu importe, la nuit était tombée et était atrocement glaciale comme si l'hiver était déjà à nos portes ! Ca veut dire que le petit Spirit allait bientôt passer nous saluer, il venait toujours rendre visite aux humains avant d'entamer son voyage dans le monde. Je ne l'enviais pas, j'étais plutôt casanier dans le genre. Je n'aimais pas franchement le froid c'était tout, rien à voir avec Brume qui passait pas mal de temps dans les Terres du Sud pour fais je ne savais pas trop quoi, je n'ai jamais été tenté de le suivre pour le savoir et tant pis. Il faisait si froid là-bas que je serais capable de choper la crève avant même d'atteindre le rivage des terres. Oui j'étais un loup difficile et je me fichais bien de ce que pensaient les autres à mon sujet, il n'y avait aucun mal à aimer le confort même si je devais le chercher chez les humains. Eux aussi n'aimaient pas le froid et quand ils étaient privés de soleil, ils étaient livides à en faire peur. Pas plus tard qu'à mon arrivée, j'avais croisé une mamie aussi pâle qu'un squelette n'ayant pas vu le soleil depuis trois siècle.

Bon, trop chaud non plus ce n'était pas génial. Les jours de canicule j'étais mieux à me terrer sous terre comme une vieille taupe aveugle plutôt que de finir brûler parce que l'astre prend plaisir à imposer sa loi quand venaient les beaux jours. Voilà que je râlais encore, je devais me calmer...Je décida de prendre ma forme humaine, j'étais plus élégant ainsi au sein des autres bipèdes et c'était plus pratique pour ouvrir les portes ! Non de nom, quand est-ce qu'ils feront des portes à la hauteur des loups ces égoïstes ? Enfin, direction la taverne. Pourquoi ? Je ne savais pas, toujours animé là-bas peut-être ? Puis peut-être que j'entendrais des choses intéressantes. Les humains étaient des créatures incroyablement bavardes, je me demandais toujours comment ils faisaient pour ne pas avoir de claquages à la langue ou de crampes à la machoires à force de l'ouvrir. Non mais est-ce que je parlais autant moi ? C'était tellement mieux d'écouter et plus sage aussi.

C'était drôle...J'avais l'impression d'être observé. Enfin, ça ne serait pas une première de toute façon. J'entra donc dans la taverne et cette musique d'ambiance ne me faisait pas regretter ce choix. Sous mon look d'adolescent snob, certains devaient penser que je n'étais pas à ma place mais comme tous me connaissaient de près ou de loin, cela ne posait aucun problème, j'étais un loup affirmé ! J'alla donc au bar prendre une de leur liqueur raffinée. Bah pourquoi pas ? Les boissons humaines, ça me connait !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Ven 6 Déc - 14:53

-  Je reconnais que tu fais meilleure compagnie que toutes ces personnes réunit ici même.

''Encore heureux ! Merci de me trouver plus intéressant qu'un demi-porc, qu'un tas de poivrot et que le reste de cet amas de déchets du monde animal !'' Aurait voulu répondre Majere. Mais cela aurait sûrement été peu apprécié. Et puis, le Chasseur était trop modeste pour ce genre de considérations. C'est d'ailleurs la remarque qu'il se fit tout en chassant d'un mouvement de main un jeune garçon venu lui baver dessus d'admiration.

Soudain, le loup qui accompagnait Terence eut enfin une réaction. Il fixait une ombre que les yeux de Majere distinguait à peine. Celui-ci maudit une fois de plus les faibles sens imparfaits qui caractérisaient la race des hommes, et plissa les yeux pour distinguer l'identité de celui qui attirait l'attention de Dark.

Un adolescent. Un look un peu spécial, une coupe un peu longue... Un type normal, quoi. Majere se souvenait l'avoir déjà vu trainer dans le coin, mais jamais il ne lui avait trouvé plus d'intérêt qu'au reste des demeurés qui lui servait de congénères. Mais il fallait se méfier des gens qui avaient l'air normal...

Majere huma l'air, mieux que n'importe quel autre hominidé n'aurait su faire. L'odeur du Soleil de Dark troubla son analyse, mais il était suffisamment entrainé à l'exercice pour sentir que le gamin, si c'en était vraiment un, ne sentait ni le Soleil, ni la Lune. Restait toujours l'hypothèse d'un loup Solitaire.

Soudain, le loup s'adressa à son présumé maitre, pensant certainement que Majere ne parlait pas la langue des loups:

- C'est lui.

Ainsi donc, ils n'étaient pas là par hasard, ni pour changer d'air, comme l'avait annoncé Terence. Mais pour cet humain. Majere trouva cela intéressant, et décida de garder un Œil sur cette affaire. Il se resservit encore deux chopes de bières. La tête commençait à lui tourner, mais il n'y prêta pas la moindre attention. Comme tous les bons guerriers, il connaissait ses limites. Et il avait décidé de les dépasser ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Ven 6 Déc - 16:42

Il n'y eu pas de réponse et c'était tant mieux. Au final, Terence se disait que c'était bien la première fois qu'il complimentait quelqu'un, si on pouvait appelait ça ainsi. Quand Dark se manifesta, Terence le regarda, puis la fenêtre, le garçon se dirigea vers la taverne et entra. Un garçon parfaitement normal mais si Dark le disait, c'était que c'était un loup. Encore les immondices parmi l'humanité. Ni Terence, ni Dark, ne se préoccupaient de savoir si Majere comprenait les paroles du loup ou non car cela leur étaient bien égal. Terence remarqua en revanche l'attitude du chasseur quand Dark parla et le fait que l'humain se soit attardé lui aussi au loup humanoïde qui venait de faire irruption dans le bâtiment. Terence lança au loup :

- Tu es sûr ?

Et le canidé répondit :

- Je ne me trompe pas. C'est bien qui se mêle toujours de ce qui ne le regarde pas.

- En effet, je le vois souvent au village. Jamais je n'aurais penser que c'était ce fouineur en réalité.

Les loups étaient vraiment vicieux, voilà ce que se disait en plus dans son esprit l'homme avant de reprendre sa chope au creux de sa main. Un petit futé qui mettait son museau partout, ça pouvait déranger, c'était Dark qui l'avait repérer, Terence ne s'était douté de rien, il haïssait trop les loups pour chercher à les dénicher sous forme humaine.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Ven 6 Déc - 18:07

Bonsoir, salut, bonsoir, salut...J'enchaînais à chaque personne que je rencontrais. Les simples connaissances avaient droit au bonsoir et les plus proches au salut. Je reconnaissais quelques loups sous forme humaine grâce à leur odeur (je ne voudrais surtout pas être ingrat mais ils sentaient bien meilleur que les humains). Il n'y avait pas beaucoup de loups cependant, c'était un peu triste mais je supposais que le rapport avec un certain chasseur les ai dissuader de montrer le bout de leur museau. Je m'installa au comptoir, sur une de ces si inconfortables et hautes chaise où une fois que tu étais assis dessus, tu ne pouvais plus toucher le sol du bout de tes chaussures. C'était quoi cette idée débile encore ? C'était très incommodent. J'avala d'une traite le verre que l'on m'offrit. Le barman, bien que salement défiguré, était gentil et attachant mais ça restait un humain après tout. Je n'allais pas me moquer de lui. Il y avait bien pire dans ce village.

D'ailleurs, je ne savais pas pourquoi mais les humains étaient les créatures qui pouvaient être autant les plus belles du monde, autant les plus laides. Ils avaient tellement de différence dans leur visage, contrairement à nous les loups qui, à part peut-être nos couleurs, étions plus semblable que n'importe qui d'autre. Prenez moi par exemple. Trouve un loup noir et si on retirait ma marque blanche en forme d'éclair sur le front, on ferait des frères jumeaux parfaits ! Les humains étaient étranges. Là, un peu plus sur ma gauche, une magnifique jeune fille aux longs cheveux blonds, au regard d'acier et aux lèvres rappelant l'épanouissement des roses au printemps. Mais plus loin, vers le fond de la taverne, il y avait cette vieille harpie qui vidait les poubelles, on aurait dit un gargouille déguisé en lézard pour effrayer les petits enfants.

Tiens ? En parcourant la salle du regard, je remarqua un étrange couple près d'une fenêtre. Il y avait là deux hommes, l'un d'eux était Majere, l'autre Terence, si ma mémoire n'était pas encore défaillante et puis ce loup à l'odeur du clan du Soleil...Je ne me trompais pas, c'était bien Dark ! Gloups ! Son regard meurtrier me jeta un éclair dans l'échine. De même que les deux hommes semblaient me fixer étrangement comme si dans une vie antérieur, je m'étais amusé à leur tirer les cheveux par derrière. Sale ambiance, autant contempler mon vieil ami "Tête de Porc", même s'il n'aimait pas trop ça. Sa laideur était devenu d'un coup bien rassurante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Sam 7 Déc - 21:45

Guillaume ''Tête-de-Porc'' salua Butch. C'était un des rares loups que le tavernier fréquentait, mais il fallait dire que ce petit gars était toujours fourré au village. Si, au début, tout le monde avait colporté les pires rumeurs sur ce vagabond, l'accusant de meurtre chaque fois qu'un accident se produisait ou que Marche-Mort faisait des siennes, désormais, le village semblait l'avoir adopté. Enfin, les gens n'étaient pas vraiment admiratif devant lui comme devant Majere, mais ils s'étaient habitués à sa présence... Enfin, la plupart. Guillaume, lui, aimait bien le jeune loup, qui avait un esprit facétieux, mais très vif.
Le Chasseur et les deux énergumènes avec lequel il partageait une table fixait Blutch avec insistance. Bizarre. Très bizarre. Peut-être Majere avait-il reconnu un loup ? Mais de toute façon, le Chasseur ne s'en prenait qu'aux meurtriers, pas aux innocents. Le chien des deux chasseurs de loups grogna lorsque Butch passa près de lui, mais ses propriétaires étaient absorbés par leur discussion et ne faisait pas attention.


Majere se sentit soudain ridicule de fixer ce type qui ne lui avait rien fait alors qu'il avait mille et un sujets bien plus importants dont il devait s'occuper. Il se leva, reposant la lourde chope sur la table. L'alcool lui monta à la tête, si violemment qu'il faillit se rasseoir. Mais ce n'était pas le moment de se donner en spectacle. Soudain, son regard tomba sur Terence... Et si... Pourquoi pas ?
Après tout, il était plutôt classe, il haïssait les loups et il n'avait pas l'air d'un boulet. Bon, ça restait un simple humain, mais disons qu'il était légèrement moins pire que les autres. C'était décidé: Il lui fallait Terence.

- Terence... Faut que je te parle d'un truc très sérieux... MAis j'aimerais que cela se fasse juste entre nous...

Il ponctua sa déclaration d'un regard appuyé sur Dark. Sous-entendu: ''Faut pas que LUI écoute !''
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Dim 8 Déc - 2:01

Terence... Faut que je te parle d'un truc très sérieux... MAis j'aimerais que cela se fasse juste entre nous...


Déclara soudainement Majere à l'adresse de Terence qui dévia son regard sur lui. Une lueur passa dans son regard, un truc sérieux ? De quoi ce si grand chasseur pouvait donc bien trouver de sérieux à discuter avec un petit traqueur tel que Terence ? C'était l'humain et le loup qui se posait cette question mais surtout l'humain à vrai dire. Terence avait bien comprit que Majere ne désirait pas la présence du loup, il s'en fichait bien de ce loup et le loup se fichait bien de l'humain, à vrai dire, Dark ne faisait même pas attention à leur présence à tout les deux. Les bipèdes pour lui avaient autant d'intérêt qu'un blatte gambadant sur le comptoir de la taverne un jour de fermeture. D'ailleurs, il trouva ça correct pour fausser compagnie à Terence qui sera du coup occupé avec l'autre chasseur et par ailleurs, le loup se leva et se tourna vers les humains mais s'adressa à Majere, le fixant, sachant qu'il le comprenait :

- Bien. Je m'en vais.

Il n'avait pas dit ça sur un ton déçu, ou vexer, ou autre, c'était parfaitement neutre. Comme s'il s'agissait d'une simple information du genre "C'est bon je pars, pas besoin de vous déplacer pour aller ailleurs." Et Dark quitta ainsi la taverne. Ce fut un soulagement pour ceux qui avaient de mauvais regards sur lui. Une fois dehors, le loup déploya ses ailes et s'envola en disparaissant très vite dans la nuit. Une fois cela fait, Terence reporta son regard sur Majere, un regard qui montrait néanmoins à quel point il était intrigué.

(Butch ne répond pas)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Dim 8 Déc - 14:57

Majere attendit patiemment que le loup parte. Il était content que cela se passe si bien, qu'il ne fasse pas de difficultés. Après tout... Cela valait mieux pour tout le monde que cela se passe ainsi.
A présent, il devait convaincre Terence de s'allier à lui. Le Chasseur se trouva très noble de songer ainsi à mettre son interlocuteur sur un pied d'égalité avec lui, alors qu'il était bien supérieur à lui, en n'importe quel point que ce fut. Mais, aussi improbable que cela puisse paraître, Majere risquait d'avoir besoin d'un... Allié, et Terence serait parfait dans ce poste. Peut-être.

- Bien. Comment te présentez les choses... Je prépare un gros coup. Quelque chose qui devrait renverser l'équilibre des pouvoirs dans la région... Et, si possible, faire en sorte que je sois au sommet. Seulement, malgré mes capacités, je risque d'avoir besoin d'aide. Et je n'en trouverais pas parmi le petit peuple qui s'agenouille à mes pieds. Si je réussis, tu seras justement récompensé... Alors, qu'en penses-tu ?

Le Chasseur pris une voix un peu lente, histoire de faire croire à son interlocuteur qu'il était suffisamment soûl pour avoir parlé sans mentir ni dissimulé la vérité, sans pour autant être abrutit par l'alcool et déblatérer des absurdités.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Dim 8 Déc - 20:34

- Bien. Comment te présentez les choses... Je prépare un gros coup. Quelque chose qui devrait renverser l'équilibre des pouvoirs dans la région... Et, si possible, faire en sorte que je sois au sommet. Seulement, malgré mes capacités, je risque d'avoir besoin d'aide. Et je n'en trouverais pas parmi le petit peuple qui s'agenouille à mes pieds. Si je réussis, tu seras justement récompensé... Alors, qu'en penses-tu ?

Voilà qui était surprenant. Terence resta silencieux en se remémorant ces paroles. Un gros coup disait-il ? Gros comment ? Et que voulait-il dire par renverser l'équilibre des pouvoirs ? Enfin, monsieur voulait apparemment jouer les dictateur pour tant vouloir être au sommet. Que voulait-il réellement ? Ces intentions étaient tellement floues. Mais il avait raison de penser que la populace ne l'aiderait en rien. La récompense, s'était une chose, mais l'homme ne voulait pas s'engager dans quelque chose d'aussi bizarre. Il ne savait rien, pas même un détail, Majere n'allait pas penser qu'il dirait oui tout de même ? Si un homme tel que Majere voulait dominer le peu de race humaine qui restait, c'était assez inquietant.

- J'en penses que j'aimerais avoir un peu plus de détails pour comprendre de quoi tu me parles Majere. De quels pouvoirs parlent tu ? Que veux-tu dominer ? Quel est ce gros coup ? N'espère pas que je vais m'engager dans un tunnel aussi noir que tu me le fais voir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Ven 3 Jan - 18:51

Majere grogna, puis soupira. Il comprenait la vision des choses de Terence: S'il avait été dans sa situation, il aurait réagit de manière semblable. Mais impossible de lui en dire plus: S'il refusait ensuite, il en saurait trop. Alors Majere devrait l'éliminer, et ce serait dommage.
Avec nonchalance, le Chasseur vida sa quatrième chope de bière. Ce n'était pas raisonnable de boire autant, mais Majere se sentait d'humeur à faire des excès. Peu importait Terence, après tout...

- Je veux rêgner. Je veux commander. Je veux que les loups se prosternent devant les humains, et que les humains se prosternent devant moi. Je veux tuer les Sanguinaires, soumettre les Clans, et créer un nouveau monde, où les humains dirigeront le monde, et où je dirigerais les humains. Mais je ne suis pas un demi-dieu, malgré mes compétences incroyables. Et puis, à quoi bon le pouvoir absolu si je n'ai personne avec qui le partager ? Et puis, il se peut aussi que j'ai besoin de toi pour autre chose... Mais nous verront ça en temps et en heure. Alors ? Avec moi ?

Le Chasseur commanda un autre verre. Mais malgré son apparente nonchalance, il était tendu. Sa main sous la table était serrée autours de son couteau, et il ne lui faudrait qu'une seconde pour la planter dans l'aine de son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Sam 4 Jan - 1:37

Terence afficha un sourire quand l'homme devant lui se mit à exprimer son mécontentement de façon très...Humaine. Mais l'homme n'était pas débile, il n'allait pas se laisser entraîner dans une situation qu'il serait incapable de contrôler ou du moins, où il ignorait les enjeux. Majere vida sa bière, la quatrième. Oui Terence avait compté et il se disait que cet homme là, à moins d'avoir le pouvoir sur une incroyable résistance à l'alcool, ne devait pas avoir les idées très claires. Pouvait-on faire confiance et suivre un homme pareil ? Cependant, Terence garda ses opinions pour lui même. Tout ce qui lui importait, c'était une réponse et grand dieu une réponse correcte !

- Je veux régner. Je veux commander. Je veux que les loups se prosternent devant les humains, et que les humains se prosternent devant moi. Je veux tuer les Sanguinaires, soumettre les Clans, et créer un nouveau monde, où les humains dirigeront le monde, et où je dirigerais les humains. Mais je ne suis pas un demi-dieu, malgré mes compétences incroyables. Et puis, à quoi bon le pouvoir absolu si je n'ai personne avec qui le partager ? Et puis, il se peut aussi que j'ai besoin de toi pour autre chose... Mais nous verront ça en temps et en heure. Alors ? Avec moi ?

Ah. Là c'était déjà mieux. Là oui on comprenait mieux et on pouvait mieux réfléchir à sa proposition. Alors quoi ? Ce n'était pas si difficile tout de même d'être un peu plus précis dans les paroles. Terence tria l'information. Cet homme voulait commander, être à la tête d'un monde où les humains auraient le dessus sur tout autre espèce animale. Voilà qui était tentant ! Éradiquer une bonne fois pour toute ces satanés loups ! Pourquoi ? Terence se moquait des motivations de l'homme mais était ravi qu'il ai cette idée là en tête. Bien sûr, ce laisser gouverner ensuite, c'était une autre histoire. Mais il fallait être réaliste, les loups avaient compris qu'un chef était nécessaire pour la survie d'un peuple. C'était leur seul point d'intelligence que Terence admettait, le seul hein ! Terence ne voulait pas que les loups soient soumis, il voulait leur élimination total, la disparition de l'espèce. Il pourrait sans doute négocier ce détail là avec Majere.

- Tu m'intéresse là Majere.

Il regarda autour de lui. L’afflux de monde dans cette taverne dans un moment aussi important de la conversation le dérangeait soudainement mais il abaissa le ton en tentant d'ignorer la piétaille.

- Ecoute, laisse tomber ces loups. Si tu veux gouverner un monde correct et voir enfin notre race dominer, il nous faut avant tout un monde purifier de ces animaux sanguinaires. Un monde débarrasser pour de bon de cette race canine. Les Clans, les Sanguinaires et dieu je ne sais quoi encore. Tous. Sinon, ton oeuvre sera impossible. Crois-moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Sam 4 Jan - 18:45

Majere faillit éclaté de rire. Ce mec était un anthropocentriste stupide. Il croyait dur comme fer que les humains étaient supérieurs aux loups, et que ceux-ci devraient être éliminés.
Mais le Chasseur n'était pas aussi aveugle. Il considérait les humains comme des créatures sottes et sans le moindre intérêt. En étant l'un d'entre eux, Majere les surpassait tous et les surclassait sans le moindre problème. Ils étaient faibles.

Cette race vile et méprisable, exterminer les loups ? Impossible et ridicule. L'idée même frôlait le comique.
Et puis, quel intérêt de donner des ordres à ces tas de chair stupides ? Non, contrôler des loups serait bien plus glorifiant, et bien plus intéressant.

Mais Majere n'avait pas le choix. Il devait faire du troupeau apathique qui l'admirait bêtement une armée devant laquelle les loups plieraient. C'était presque impossible, mais qui ne tente rien n'a rien.
Et puis, il allait diriger cette armée. Cela pouvait faire toute la différence.

Cependant, il devait essayer d'aller dans le sens de Terence pour le gagner à sa cause. Il ferait un bon second, à n'en pas douter. Enfin, il ferait un second moins pire que les autres.

- Oui, nous allons commencer une purge... Sans les loups, nous serons les maitres du monde. Je vais commencer par les Solitaires, et les Sanguinaires. J'ai déjà pris des mesures contre certaines des plus grosses meutes. OeilTénèbre sera bientôt mort, et la meute de l'Océan n'a plus de chef depuis hier. Il a été assassiné avec toute sa famille. Les loups du Mont de Neiges se déchirent entre eux, pour une histoire de succession, et je vais m'occuper du chef de la meute des Crocs de Givre bientôt. Lorsque ce sera fini, je m'attaquerais aux Sanguinaires isolés. Puis, enfin, il faudra détruire les meutes Solitaires affaiblies. Là, j'aurais besoin d'aide. Alors ? Es-tu avec moi, OUI ou NON ??

Il avait conscience d'en avoir trop dit, à cause de l'alcool, mais peu importait. De toute façon, les chances de survie de Terence s'amenuisaient de seconde en seconde.
Même si...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bière, loup et bière [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vieux loup de mer (libre)
» Forêt brûlée et loup perdu · Libre
» Un pub anglais offre bière et tatouages à ses clients...
» En Norvège, de la bière coule des robinets...
» "Ne lui jetez pas la première bière..." [The Simpsons]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cycle 747 de l'Age Sombre // Deuxième Période de Pleine Guerre :: Terres Neutres :: Tebengor, dernier village d'humains :: Dans la Gueule du Loup-
Sauter vers: