Nous sommes dans le Cycle 747 de l'Age Sombre // Deuxième Période de Pleine Guerre
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bière, loup et bière [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Dim 5 Jan - 3:30

Pour Terence, rien n'était plus important que de faire valoir la race humaine. Si le destin avait tourné autrement, rien peut-être, n'aurait été comme ça pour lui, cependant, l'éradication des loups n'était pas pour son petit plaisir personnel ni pour rendre service. Terence était un esprit vengeur et la vengeance faisait faire des choses stupides, rendait aveugle, fou. Sa haine envers les loups était son désir de vengeance pour une faute de leur part commis dans son passé. Il ne voulait pas revenir en arrière, il ne le pouvait pas, il voulait se venger et ce, sur tout le peuple canin, sans la moindre crainte de s'attirer les foudres du dieu Archange. Il en avait que faire, il accueillerait la mort à bras ouvert uniquement après son heure de gloire. La vengeance rendait naïf et cupide. Terence ne se rendait même pas compte que c'était Dark qui le manipulait et non pas l'inverse contrairement à ce que lui pensait. Il sous estimait beaucoup trop les loups.

- Oui, nous allons commencer une purge... Sans les loups, nous serons les maitres du monde. Je vais commencer par les Solitaires, et les Sanguinaires. J'ai déjà pris des mesures contre certaines des plus grosses meutes. OeilTénèbre sera bientôt mort, et la meute de l'Océan n'a plus de chef depuis hier. Il a été assassiné avec toute sa famille. Les loups du Mont de Neiges se déchirent entre eux, pour une histoire de succession, et je vais m'occuper du chef de la meute des Crocs de Givre bientôt. Lorsque ce sera fini, je m'attaquerais aux Sanguinaires isolés. Puis, enfin, il faudra détruire les meutes Solitaires affaiblies. Là, j'aurais besoin d'aide. Alors ? Es-tu avec moi, OUI ou NON ??

- Evidemment.

Même s'il voyait que Majere était plus conduit par l'alcool qu'autre chose. Cet homme allait l'aider à tenir sa vengeance et s'était le principal.

- Puisque tu t'occupe des Solitaires, je continue mon petit projet avec les Clans.

Eliminer les Clans. Les Solitaires n'étaient qu'un détail pour lui. Dark se chargeait des Clans, il avait un plan pour cela, qui consistait tout d'abord à s'occuper des cristaux. Terence ne savait pas le fond des pensées du loups et ne cherchaient pas à les savoir, le laissant faire à sa guise. Ce qui facilitait la tâche au canidé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Mer 12 Fév - 18:46

( Je m'aperçoit que Majere utilise la même couleur qu'Oeil. o_o Mais bon, c'est cohérent, ils se ressemblent tellement. )

- De quel projet parles-tu ? Tu veux dire que tu prépares quelques chose contre les Clans ?

Majere ricana, le regard froid. Ce simplet travaillait déjà à quelques choses ? Surprenant, il allait peut-être être plus utile que prévu. Ce qui n'était pas un luxe, soit dit en passant. Mais tout d'abord, Majere avait besoin d'une chose essentielle pour ses projets. Une chose que seul un humain natif du village et au courant de ce qui s'y passait pouvait lui procurer. Majere ne savait pas si Terence correspondait à ces critères, mais il n'y avait rien à perdre.

- Les loups sont de meilleurs guerriers que nous. C'est triste à dire, mais c'est une réalité. Toutefois, nous avons quelque chose qui fait que nous pouvons les vaincre sur le champ de bataille... Et en subissant des pertes minimes. Une arme grâce à laquelle un débutant peut tuer des guerriers plus forts, plus rapides et mieux entraînés, sans même perdre une goutte de sueur. Notre technologie nous a donnée des armes. Des fusils. Des bombes. Des mines. J'ai besoin que tu me trouve de la poudre, Terence. Des armes aussi... Mais surtout de la poudre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Jeu 1 Mai - 16:38

- De quel projet parles-tu ? Tu veux dire que tu prépares quelques chose contre les Clans ?

- C'est exact mais juste contre eux et non contre les Solitaires. Je ne peux pas te parler de ce projet pour le moment cela dit.

Il faisait mine qu'il ne le pouvait pas ou qu'il ne valait mieux pas mais en réalité, Terence ne le voulait simplement pas. Sa confiance en Majere était limitée voire presque inexistante, il ne voyait en lui qu'un intérêt probable pour réussir sa vengeance sur les loups. Mais il devrait plus se méfier du loup qui lui sert d'allié que d'un humain, aussi coriace soit-il.

- Les loups sont de meilleurs guerriers que nous. C'est triste à dire, mais c'est une réalité. Toutefois, nous avons quelque chose qui fait que nous pouvons les vaincre sur le champ de bataille... Et en subissant des pertes minimes. Une arme grâce à laquelle un débutant peut tuer des guerriers plus forts, plus rapides et mieux entraînés, sans même perdre une goutte de sueur. Notre technologie nous a donnée des armes. Des fusils. Des bombes. Des mines. J'ai besoin que tu me trouve de la poudre, Terence. Des armes aussi... Mais surtout de la poudre.

Faire des éloges aux loups ne plaisait pas du tout à Terence mais il ne disait rien et écoutait Majere. Ce dernier voulait des armes, comme pour partir à la guerre. Mais de quelle époque était-il né celui là ? Les humains avaient peut-être de la technologie mais elle restait très limitée. Les humains étaient quasiment éradiqués de la surface du monde et les armes n'existaient plus depuis bien longtemps. Enfin, quasiment. Les humains ne faisaient pas la guerre, le peu d'armes qu'il y avait servait simplement à se défendre contre les bêtes sauvages qui gouvernaient le monde.

- Sauf que nous ne sommes pas conçu pour faire la guerre. C'est bon pour les loups ça. La poudre doit pouvoir se trouver mais des armes j'en doute à moins de piller le village et volé ce qu'il y a aux habitants possédant quelques chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Sam 9 Aoû - 21:25

- Tu prends le risque que j'interfère dans tes plans, alors, et d'interférer dans les miens. Puisque c'est ainsi, ne t'attend pas à ce que je dévoile mes projets... Du moins dans leur totalité. Pour l'instant.

Majere était déçu. Au lieu d'un bras droit, il se trouvait avec un autre potentiel ennemi. Dommage.
Terence ne se laisserait pas manipuler aussi facilement que la plupart des autres humains.

- Sauf que nous ne sommes pas conçu pour faire la guerre. C'est bon pour les loups ça. La poudre doit pouvoir se trouver mais des armes j'en doute à moins de piller le village et volé ce qu'il y a aux habitants possédant quelques chose.

Pas conçu pour la guerre ? Parle pour toi, espèce d'idiot !
Bon pour les loups ? Quel sombre crétin. Ne comprenais-t-il pas que les loups étaient supérieur aux humains en presque tout point ? Comment pouvais-t-on être si obtus ?
Terence était comme un éclopé persuadé qu'il était plus fort qu'un valide, justement parce qu'il était handicapé.
Son erreur était tellement grosse, tellement fondamentale dans son raisonnement, qu'il était impossible de le lui expliquer. Il ne comprendrait jamais.
Idiot.

Majere caressa le manche de son pistolet sous son manteau.

- T'as raison. Je vais devoir renoncer à mes fantasmes d'une armée d'humains équipée de fusils... Si nous arrivons à en rassembler plus de trois, ce sera un miracle... Bon, il faudra se contenter de poudre alors. Mais ce sera déjà ça. Bien utilisée... Quel dommage que les grottes d'où on l'extrayait aient été détruites pendant la guerre... Bref. Fournis-moi ça déjà et cela scellera notre accord. Pour un monde gouverné par les humains, et pour la fin du règne des loups !

Le Chasseur brandit sa chope en l'air et bu la totalité du liquide restant.
La tête lui tourna. Violemment.
Avant qu'il ait eu le temps de réfléchir à ce qu'il disait, les mots s'échappèrent de ses lèvres.

... Tu ne t'es jamais demandé à quoi ressemblait mon visage, Terence ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Sam 16 Aoû - 3:56

- Tu prends le risque que j'interfère dans tes plans, alors, et d'interférer dans les miens. Puisque c'est ainsi, ne t'attend pas à ce que je dévoile mes projets... Du moins dans leur totalité. Pour l'instant.

Terence agita sa main en signe de négation :

- Oh...Aucun risque que j'interfère dans tes plans. D'après ce que j'en entends, tes plans m'aideront plus qu'autre chose, ce serait du gâchis pur et dur.

Du moment que des loups étaient tués, il était satisfait, cet homme empli de vengeance mais aussi naïf qu'un boucor appâté au grain. Il serait mort de honte en apprenant que le loup dont il croyait être l'allié le manipulait également. Terence avait sans doute peur que les humains disparaissent pour de bon de la surface de cette planète, car il savait que ça pouvait arriver si les loups en décidaient. Malgré la paix existante avec les loups (car ces crétins préféraient se faire la guerre entre eux), l'homme se disait que ça ne durerait pas. Ce village, miséreux, était leur seul logis. Ils risquaient la mort en essayant de voir ailleurs, pris dans les conflits des quadrupèdes.

- T'as raison. Je vais devoir renoncer à mes fantasmes d'une armée d'humains équipée de fusils... Si nous arrivons à en rassembler plus de trois, ce sera un miracle... Bon, il faudra se contenter de poudre alors. Mais ce sera déjà ça. Bien utilisée... Quel dommage que les grottes d'où on l'extrayait aient été détruites pendant la guerre... Bref. Fournis-moi ça déjà et cela scellera notre accord. Pour un monde gouverné par les humains, et pour la fin du règne des loups !

Terence hocha la tête en signe d'approbation.

... Tu ne t'es jamais demandé à quoi ressemblait mon visage, Terence ?

- Si. Mais ce n'est pas le plus important non ?

Il se leva de table.

- Garde ton visage si tu n'ose pas le montrer. Où puis-je te retrouver en cas de nécessité ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Dim 17 Aoû - 1:13

- Non tu as raison, il y a bien plus important.

Il se planta sa propre dague dans la cuisse. Foutu alcool ! Il avait été à deux doigts de révéler son plus précieux secret à Terence.
S'il l'avait fait... Il frissonna en pensant aux conséquences. Tout serait fichu. TOUT.

Il tortilla nerveusement le bout de l'étoffe qui dissimulait ses traits.
Terence se leva, apparemment, il allait partir.

- Garde ton visage si tu n'ose pas le montrer. Où puis-je te retrouver en cas de nécessité ?

-  J'ai une planque près du port, au pied d'un grand chêne centenaire. L'entrée est une trappe habilement dissimulée, mais en cherchant bien, tu finiras par trouver. J'y reviens tous les trois jours à peu près. Laisse-moi un message ou attends-moi dedans. C'est le seul endroit où je revienne régulièrement. C'est aussi là que je veux que nous entreposions la poudre, dans une salle qui servait de réservoir d'eau. C'est sec désormais mais il n'y a aucun risque qu'elle explose accidentellement.

Soudain, le tissu qu'il malmenait se déchira. Le foulard glissa. Immédiatement, Majere baissa sa capuche, bien trop vite pour laisser à quiconque la moindre chance de voir ses traits. D'un geste expert, il fit un noeud pour que le foulard tienne à nouveau, et balaya la salle du regard. Personne n'avait l'air surpris ou choqué. Bien...
Il ne vit pas le petit garçon qui nettoyait les saletés par terre, à sa gauche, qui était penché lorsque le foulard était tombé et qui avait aperçu son visage dans le reflet de sa balayette.
Il ne vit pas ses yeux exorbités et sa bouche béante...
Mais ce n'était pas le cas de tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Dim 17 Aoû - 15:50

- Non tu as raison, il y a bien plus important.

Terence pouvait bien avoir un bossu devant lui qu'il n'en ferait nulle différence. Seul un loup l'aurait fait réagir.

- J'ai une planque près du port, au pied d'un grand chêne centenaire. L'entrée est une trappe habilement dissimulée, mais en cherchant bien, tu finiras par trouver. J'y reviens tous les trois jours à peu près. Laisse-moi un message ou attends-moi dedans. C'est le seul endroit où je revienne régulièrement. C'est aussi là que je veux que nous entreposions la poudre, dans une salle qui servait de réservoir d'eau. C'est sec désormais mais il n'y a aucun risque qu'elle explose accidentellement.

Ecoutant l'homme, Terence approuva de nouveau d'un signe de tête, ayant toute enregistrer dans sa tête. Tout à coup, Majere perdit son foulard mais baissa son capuche comme un réflexe sous l'oeil avertit de Terence qui n'avait regardé que par curiosité ou inconscience mais n'avait de toute évidence rien vu. En revanche, il n'avait pas échappé le visage du petit balayeur juste à côté de leur table, qui paraissait bien surpris. Alors que Majere fit un noeud pour réparer son erreur, Terence fit comme si de rien n'était et resserra ses gants de cuir à ses mains en ajoutant :

- Bien, sur ce je vous laisse. Nous nous reverrons bientôt de toute manière.

Il s'éloigna et quitta la taverne à grand pas avant de s'enfoncer dans la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Dim 17 Aoû - 23:12

Le petit balayeur s'enfuit dans la remise. Là, il posa sa balayette tout en réfléchissant au reflet qu'il y avait vu.
Guillaume Tête-de-Porc pouvait être un patron sévère, mais il était profondément humain. Il compris que ce n'était pas la paresse qui poussait son jeune employé à se réfugier en position fœtale dans le noir.
Il alla lui parler doucement, lui proposa de rentrer se reposer pour cette nuit. Le petit garçon accepta. Mais alors qu'il allait prendre ses jambes à son cou, Guillaume le retint. Il voulait des explications.
Le petit garçon lui raconta ce qu'il avait vu.
Le visage débonnaire du tavernier se ferma. Nul ne l'avait jamais vu aussi concentré. Contrairement à l'enfant, il comprenait plutôt bien l'ampleur de ce que celui-ci avait peut-être découvert.
Ainsi que le potentiel létal de cette information envers ceux qui la détenait.

- Ecoute, gamin. Ne répète ça à personne. Personne, tu m'entends ? Oublie ce que tu as vu. C'est probablement un mauvais reflet, une fausse impression... Ce ne peut être que ça.

Il mit toute sa conviction dans ces paroles. Le garçon avait l'air convaincu, mais au fond de lui-même, Guillaume était déjà persuadé que ce n'était pas une erreur.
Et il priait pour que Majere n'ai pas remarqué son jeune aide.
Car si cela se savait...

Le petit garçon était déjà partit. Le vent du soir lui fouettait le village alors qu'il progressait à pas rapides vers sa maison.
Il sentit la lame du couteau se presser sur sa gorge avant même que l'ombre écrasante de noirceur ne l’enveloppe.

- Les chasseurs de loups de la taverne m'ont dit que tu avais eut l'air très étonné de voir mon visage, gamin. Mais ils n'ont pas su me dire pourquoi... Tu pourras peut-être me renseigner ?

Le ton était calme. Mais sombre. Terrifiant. Le petit garçon se mordit les lèvres, jusqu'à ce qu'un liquide chaud lui coule dans le cou. Il tremblait de frayeur.

- S'il vous plait... Me faites pas de mal... Je le dirais à personne... Je vous en supplie, Madame !

Le Chasseur se contenta de rire. Aux yeux du jeune homme, il n'avait plus rien d'un héros.
C'était juste un tueur. Ou plutôt...

- Tu l'as dit à quelqu'un ?

La garçon secoua la tête pour dire non. Même sans parler de loyauté envers Guillaume, qu'il adorait, il aurait dit n'importe quoi pour ne pas fâcher Majere.
Il voulait juste vivre. Rentrer chez lui. Tout oublier.

- On va jouer à un jeu. Qu'est-ce qui est vert ? Les carottes ou les petits pois ?

Le petit garçon connaissait la réponse, bien sûr... Mais il lui était impossible de réfléchir. La peur brouillait ses sens. Il balbutia:

- Les car...

Mais il se reprit juste à temps.

- Les petits pois !!

Majere sourit.

- Bonne réponse.

Et il abattit son coutelas sur le visage de l'enfant. Cinq fois. Le pauvre gosse était mort bien avant d'avoir pu crier. Majere espéra qu'il n'avait pas eu le temps de souffrir.
Il regarda les cinq plaies parfaitement parallèles. Des contrefaçons parfaites de griffures de loup. Marche-Mort avait encore fait des siennes...

Il vérifia plusieurs fois que rien ni personne n'avait été témoin du meurtre, puis disparut dans la nuit.
Il savait que le souvenir de cet enfant allait le hanter durant ses cauchemars...

Le lendemain, lorsque le corps fut découvert, Majere se lança dans un énième discours sur la violence aveugle des loups. Son discours fut acclamé, comme tout les autres. Les parents du garçons, inconsolables, proposèrent au Chasseur de prononcer les quelques mots d'adieu lors de l'enterrement de leur garçon, honneur qu'il accepta en répondant:

- C'est vraiment la moindre des choses...

Un seul humain compris ce qu'il s'était vraiment passé.
Guillaume Tête-de-Porc, pleurant la mort funeste de son apprenti, décida de garder à jamais secret ce que celui-ci lui avait dit.
Plus que tout, il voulait vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Archange
Dieu et Fondateur de ces Terres
avatar

Points : 1003
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Bière, loup et bière [Libre]   Lun 18 Aoû - 0:09

Okay ! Clos^^

*******************************
"Est-ce que le matin tu ne crois plus à la lune parce que le soleil se lève ?"
"Et est-ce que tu ne crois plus au soleil parce qu'il est caché par les nuages ?"


© Cissy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clansdesastres.forumactif.org
 
Bière, loup et bière [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Vieux loup de mer (libre)
» Forêt brûlée et loup perdu · Libre
» Un pub anglais offre bière et tatouages à ses clients...
» En Norvège, de la bière coule des robinets...
» "Ne lui jetez pas la première bière..." [The Simpsons]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cycle 747 de l'Age Sombre // Deuxième Période de Pleine Guerre :: Terres Neutres :: Tebengor, dernier village d'humains :: Dans la Gueule du Loup-
Sauter vers: