Nous sommes dans le Cycle 747 de l'Age Sombre // Deuxième Période de Pleine Guerre
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Où le monstre s'en va, la vie reprend... [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Où le monstre s'en va, la vie reprend... [Libre]   Dim 26 Oct - 19:33

Crépuscule partit du lac pour venir vers la plage, elle marchait, laissant ses neufs queues trainées derrière elle. Le regard triste regardant les vagues venir et partir, elle s'en voulait, oui elle s'en voulait de la mort de Blood, elle était précieuse. Et puis pourquoi elle , pourquoi Crépuscule était encore vivante, elle qui est si laide et si monstrueuse. Une bête de foire, Blood commençait à avoir une famille et Crépuscule a tout foiré, Crépuscule versa quelques larmes regardant la mer avant de frapper violemment l'eau avec sa patte. Crépuscule parcourait la plage sans rien dire, espérant simplement de mourir, au moins justice sera rendue. Elle vit ensuite une louveteau couchée, elle se précipita. Elle était faible, Crépuscule essaya de la soigner avec quelques herbes qu'elle connaissait mais elle mourut par les morsures d'animaux sur son corps. Crépuscule commença à creuser une tombe en se parlant.

- Tu ne sais même pas sauver les gens qui t'entourent... Idiote... Monstre !

Elle continua de creuser venant pleurer la mort du petit.


Dernière édition par Crépuscule le Dim 2 Nov - 14:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Où le monstre s'en va, la vie reprend... [Libre]   Sam 1 Nov - 17:18

- Tu ne sais même pas sauver les gens qui t'entourent... Idiote... Monstre !

Les mots raisonnaient dans le crâne du loup alors qu'il passait par là et avait vaguement observé la scène... Il se rapprocha lentement de la louve, une fois que celle-ci avait fini de creuser et enterrer la louveteau décédée. Arrivant dans son dos, elle put certainement sentir sa présence lorsqu'il s’assit à un mètre de distance sur le sable, la détaillant avec un regard calme, détendu.

Ne vous lamentez pas... Son destin était malheureusement scellé. Ce n'est pas de votre faute, mais de celle du monde dans lequel vous vivez.

Il laissa quelques instants à la louve pour se rendre compte de sa présence, et assimiler ce qu'il venait de dire, avant d'incliner quelque peu la tête.

Laissez le loisir à la nature de la reprendre, elle sera certainement mieux, là où elle va.

Il se redressa lentement avant de commencer à s'écarter, faisant un signe de tête à la louve derrière lui, pour l'inciter à s'écarter du "tombeau" de la défunte louveteau.


Dernière édition par Heldring le Dim 2 Nov - 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Où le monstre s'en va, la vie reprend... [Libre]   Sam 1 Nov - 19:46

- Ne vous lamentez pas... Son destin était malheureusement scellé. Ce n'est pas de votre faute, mais de celle du monde dans lequel vous vivez. Laissez le loisir à la nature de la reprendre, elle sera certainement mieux, là où elle va.

Crépuscule se retourna regardant le loup près d'elle se demandant qu'il était-il ? Elle se dirigea vers lui le regardant toujours mais resta assez éloigner ne voulant pas l'ennuyer. La jeune louve avait la tête baissée regardant encore une fois la tombe de la petite louveteau qu'elle aurait aimée sauver. Elle regarda l'eau au loin gardant toujours son oeil vers le loup en murmurant simplement d'une voix toujours aussi douce et calme mais triste tout de même. Elle regardait toujours le loup se demandant encore qu'il était et pourquoi venir lui parler ? La jeune louve s'assied sur le sable regardant le loup espérant qu'il s'arrête.

- Qui êtes vous ?



Dernière édition par Crépuscule le Dim 2 Nov - 14:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Où le monstre s'en va, la vie reprend... [Libre]   Sam 1 Nov - 20:16

- Qui êtes vous?

La voyant s'arrêter, le loup ne s'en retira pas plus loin. Il garda une certaine distance, comme par respect, pour s'assoir à son tour face à la mer, hochant vaguement la tête avant de répondre.

- Qui suis-je... Il répéta la question un instant, avant de continuer.
- L'on me nomme Heldring, comme l'ont désiré mes géniteurs. Pour au tant, je doute que votre question s'arrête à cela... Je suis un Solitaire, de par mon choix de ne pas participer à la guerre de clans qui persistent encore aujourd'hui.

Ses yeux glissèrent avec calme sur la louve à ses côtés... Sa queue se baladait lentement dans son dos, survolant légèrement le sable derrière lui, tant dis que se dégageait de lui quelque chose d’apaisant... Un ressentit laissant croire à une vie sans tourments que serait la sienne.

- Pour ce qui est de la raison pour laquelle je vous aborde... Qui, je me doute, est l'une des autres questions qui doit trotter dans votre esprit... Disons simplement que la vision d'une âme en peine ne m'est jamais agréable, et que je ne peux m'empêcher de tenter de lui venir en aide. D'où vient donc cette expression de peine dans vos yeux ? Nul ne devrait souffrir d'un fardeau qu'il ne peut partager. Je suis une oreille attentive, et je serais heureux de pouvoir vous aider, si vous l'acceptiez.


Dernière édition par Heldring le Dim 2 Nov - 14:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Où le monstre s'en va, la vie reprend... [Libre]   Sam 1 Nov - 21:25

- Qui suis-je... L'on me nomme Heldring, comme l'ont désiré mes géniteurs. Pour au tant, je doute que votre question s'arrête à cela... Je suis un Solitaire, de par mon choix de ne pas participer à la guerre de clans qui persistent encore aujourd'hui. Pour ce qui est de la raison pour laquelle je vous aborde... Qui, je me doute, est l'une des autres questions qui doit trotter dans votre esprit... Disons simplement que la vision d'une âme en peine ne m'est jamais agréable, et que je ne peux m'empêcher de tenter de lui venir en aide. D'où vient donc cette expression de peine dans vos yeux ? Nul ne devrait souffrir d'un fardeau qu'il ne peut partager. Je suis une oreille attentive, et je serais heureux de pouvoir vous aider, si vous l'acceptiez.

Crépuscule trouvait cela bizarre comment il parlait mais n'en dit rien, il semblait si spécial et surement différent des autres personnes qu'elle aurait pu croisé. Elle le fixait et "avalait" ses paroles comme une enfant qui écoutait ses parents. Elle répondit ensuite toujours sur le même ton, détournant légèrement le regard.

- Mon nom est Crépuscule... Cela fait bien longtemps que je n'ai plus eu d'aide, je sais me débrouillée et sans vous offensez comment je pourrais avoir confiance en vous ? Je ne vousconnais même pas et puis qui aimerait parler à une....



Dernière édition par Crépuscule le Dim 2 Nov - 14:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Où le monstre s'en va, la vie reprend... [Libre]   Sam 1 Nov - 21:58

- Mon nom est Crépuscule... Cela fait bien longtemps que je n'ai plus eu d'aide, je sais me débrouillée et sans vous offensez comment je pourrais avoir confiance en vous ? Je ne vousconnais même pas et puis qui aimerait parler à une....

Il écouta ses propos, et sembla prendre un air déçu un instant.

- Une... ? Il insista un peu, mais continua, sans lui laisser le temps de répondre.
- Votre vision de vous même est fort triste... J'ai l'impression que vous n'aspirez plus qu'au chagrin éternel, en disant cela. Il vous faut relever la tête... Certes, vous avez raison... Rien ne vous prouve que mes intentions sont véritablement charitables. De plus, rien ne vous oblige à accepter mon aide. Pour au tant... Nous ne sommes pas fait pour vivre seuls. Nous avons tous besoin des autres, et bien que je ne vous connaisse pas, je refuse de vous voir dépérir ainsi. Vous n'avez rien du "Monstre" dont vous vous insultiez tout à l'heure. Non... Vous êtes une ravissante louve, qui a toutefois besoin que quelqu'un s'intéresse à elle.

Sur ces mots, il reporta lentement son regard sur la mer. Autour d'eux, la nature - fidèle à elle-même - perdurait, laissant parvenir le bruit incessant des vagues, la chaleur du soleil se glissant sur leur corps ainsi que le vent marin se glissant dans leur pelage pour le faire bouger au gré de celui-ci. Tout cela contribuait à rendre cet instant plus magique encore, pour un moment qui semblait si important.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Où le monstre s'en va, la vie reprend... [Libre]   Dim 2 Nov - 14:17

- Une... ? Votre vision de vous même est fort triste... J'ai l'impression que vous n'aspirez plus qu'au chagrin éternel, en disant cela. Il vous faut relever la tête... Certes, vous avez raison... Rien ne vous prouve que mes intentions sont véritablement charitables. De plus, rien ne vous oblige à accepter mon aide. Pour au tant... Nous ne sommes pas fait pour vivre seuls. Nous avons tous besoin des autres, et bien que je ne vous connaisse pas, je refuse de vous voir dépérir ainsi. Vous n'avez rien du "Monstre" dont vous vous insultiez tout à l'heure. Non... Vous êtes une ravissante louve, qui a toutefois besoin que quelqu'un s'intéresse à elle.

La jeune louve regarda le loup devant elle détournant le regard. Elle voulut émettre un grognement mais se retient venant soupirer simplement avant de venir lâcher devant le loup avec une voix toujours douce malgré tout, elle regarda ses neufs queues qu'elle bougeait une à une.

- Je n'ai besoin de personne depuis pas mal de temps, j'ai appris à vivre toute seule... Et vous ne connaissez pas ma vie, donc vous ne savez pas qui je suis.. Vous devriez retournez dans votre abri, la nuit ce n'est plus sur de se balader, on m'a dit que quelque chose ou quelqu'un n'hésitait pas à mordre ou manger tout ce qui bouge.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Où le monstre s'en va, la vie reprend... [Libre]   Dim 2 Nov - 14:34

- Je n'ai besoin de personne depuis pas mal de temps, j'ai appris à vivre toute seule... Et vous ne connaissez pas ma vie, donc vous ne savez pas qui je suis.. Vous devriez retournez dans votre abri, la nuit ce n'est plus sur de se balader, on m'a dit que quelque chose ou quelqu'un n'hésitait pas à mordre ou manger tout ce qui bouge.

Il la détaille un moment, écoutant ses paroles en reportant lentement son regard sur la mer. La luminosité pâle de la Lune qui se montre parmi les nuages vint à cet instant comme illuminer une partie de son pelage... Les points blancs de celui-ci, comme des astres, s'agitent de par le vent marin qui entraine son pelage en arrière, par moment. Il reprend alors la parole, avec une voix toujours aussi calme... Malgré le rejet de la louve à neuf queues.

- Encore une fois... Je ne veux, ni ne peux vous forcer. Et je vois bien que vous n'êtes pas encline à cette discussion. A ces mots, il se redresse légèrement, ébrouant son pelage qui vient faire s'agiter le sable derrière lui, se retirant en une myriade de petites paillettes lumineuses, à cause des reflets de la Lune sur le pelage du loup. Il reporte lentement son regard sur elle, d'un air compatissant...

- Je ne peux que tenter de vous faire réfléchir... Il tente alors de se faire profond dans ses mots, pour la toucher au possible. Votre chagrin a une source, c'est certain. Sans connaître votre vie, comme vous le soulignez si bien... Je pense que ceux qui vous ont connu, et qui vous ont apprécié, quelque soit leur état aujourd'hui, n'aimerait pas vous voir dans cet état là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Où le monstre s'en va, la vie reprend... [Libre]   Dim 2 Nov - 19:09

- Encore une fois... Je ne veux, ni ne peux vous forcer. Et je vois bien que vous n'êtes pas encline à cette discussion. Je ne peux que tenter de vous faire réfléchir... Votre chagrin a une source, c'est certain. Sans connaître votre vie, comme vous le soulignez si bien... Je pense que ceux qui vous ont connu, et qui vous ont apprécié, quelque soit leur état aujourd'hui, n'aimerait pas vous voir dans cet état là.

La jeune louve se retourna dos à lui venant verser quelques larmes, elle repensait a son passé en morceau certes mais c'était tout de même son passé. Elle ne se souvenait plus guère qui elle est, enfin qui elle était avant d'être attaquée par ce ligre.. Mais elle se rappelle bien d'après. Après quelques minutes de reflexion.. Elle murmura simplement dans un ton audible pour lui mais sûrement pour ceux qui pourraient être eloigner d'eux deux.

- Je suis désolée... C'est que ceux qui pouvaient m'être chers sont sûrement mort... Je me rappelle... Cette louve noir et rouge qui avait connu cet enfer que j'ai vécue... Son nom est Blood, c'était une louve si gentille qui avait recueillie 2-3 louveteaux et qui commençaient a avoir une vie calme.. Elle est venue en aide quand un ligre m'a attaquée mais cet humain... Le vieux fou... Il nous a capturer avant de tuer Blood et reprendre ses expériences sur moi... Je m'en veux car Blood avait pu s'en sortir... Et elle est morte et ses louveteaux doivent être soit mort ou ils pensent sûrement que Blood les a abandonné... Cela me ronge tellement.. Tout est de ma faute...

Crépuscule baissa la tête et verse des larmes toujours dos au loup pensant à son amie...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Où le monstre s'en va, la vie reprend... [Libre]   Dim 2 Nov - 22:00

- Je suis désolée... C'est que ceux qui pouvaient m'être chers sont sûrement mort... Je me rappelle... Cette louve noir et rouge qui avait connu cet enfer que j'ai vécue... Son nom est Blood, c'était une louve si gentille qui avait recueillie 2-3 louveteaux et qui commençaient a avoir une vie calme.. Elle est venue en aide quand un ligre m'a attaquée mais cet humain... Le vieux fou... Il nous a capturer avant de tuer Blood et reprendre ses expériences sur moi... Je m'en veux car Blood avait pu s'en sortir... Et elle est morte et ses louveteaux doivent être soit mort ou ils pensent sûrement que Blood les a abandonné... Cela me ronge tellement.. Tout est de ma faute...

Le loup se glisse doucement devant elle, pour l'obliger en quelques sortes à le regarder. Il lui accorde une moue compatissante, la regardant dans le fond des yeux.

- La perte d'un être proche est toujours difficile... Mais selon vos propres dires, vous n'avez pas de quoi vous en vouloir. Nous ne pouvons pas supporter le poids de tous les malheurs du monde sur notre dos. Vous ne pouviez visiblement rien faire, dans cette situation... Personne n'aurait rien pu faire. Vous avez votre deuil à faire, mais pas à vous lamenter de n'avoir rien pu faire, là où il était impossible de faire quoi que ce soit. Relevez la tête, montrez-vous digne d'être encore en vie. Votre chance de vous montrer utile, comme vous l'entendez vous, se montrera, j'en suis persuadé. Mais vous ne ferrez jamais rien de bon à broyer du noir jusqu'à la fin de vos jours.

Il reste face à elle, en essayant de la persuader, finissant d'ailleurs par s'assoir pour attendre sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Où le monstre s'en va, la vie reprend... [Libre]   Lun 3 Nov - 18:03

- La perte d'un être proche est toujours difficile... Mais selon vos propres dires, vous n'avez pas de quoi vous en vouloir. Nous ne pouvons pas supporter le poids de tous les malheurs du monde sur notre dos. Vous ne pouviez visiblement rien faire, dans cette situation... Personne n'aurait rien pu faire. Vous avez votre deuil à faire, mais pas à vous lamenter de n'avoir rien pu faire, là où il était impossible de faire quoi que ce soit. Relevez la tête, montrez-vous digne d'être encore en vie. Votre chance de vous montrer utile, comme vous l'entendez vous, se montrera, j'en suis persuadé. Mais vous ne ferrez jamais rien de bon à broyer du noir jusqu'à la fin de vos jours.

La jeune louve ne savait pas quoi répondre donc elle restait muette méditant sur ce qu'il avait dit. Elle le regardait donc et rougit un peu se trouvant ridicule de le regarder ainsi, elle préféra donc de détourner le regard. Elle était un peu rouge par sa gêne et regarda donc plutôt l'horizon, l'océan et le ciel.. Crépuscule respirait assez lentement malgré le "stress" de ce qu'elle avait dit au sujet de Blood, c'était un sujet si douloureux. Crépuscule soupira regardant donc le sable avant des faire des petits "ronds" dans le sable avec sa patte, cela ne lui représentait rien mais cela semblait être ainsi quand elle n'avait rien à dire.


Dernière édition par Crépuscule le Mar 4 Nov - 18:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Où le monstre s'en va, la vie reprend... [Libre]   Lun 3 Nov - 18:43

Heldring détaille la louve encore un moment, s'amusant à observer cette gène peinte sur son visage avant de se redresser lentement, se retournant un peu de côté tout en gardant la tête vaguement tournée vers elle. Il garde alors son air toujours aussi calme, posé... Sans connaître son âge, on se doute par avance qu'il ne s'agit pas d'un louveteau, ce qui est vérifié par quelques traits physiques qui ne trompent pas sur ce point. De son regard, il désigne la suite du rivage, avant de reposer ses yeux d'un bleu plutôt clair sur ceux de la louve qu'il tente de remotiver, depuis le début de leur rencontre.

- Que diriez-vous de vous de partir d'ici ? Bouger un peu vous ferra le plus grand bien. Et essayer de me montrer un peu de bonheur, sinon je vais finir par déprimer, moi aussi. Il semble lui accorder comme un clin d’œil, en tournant la tête vers elle, l'incitant à venir marcher avec lui, sur cette grande plage de sable, en cette nuit où la Lune se cache par instant derrière les nuages, et se montre parfois dans sa grande beauté. Même Lune qui vient à son gré illuminé à nouveau le pelage du loup tachetés de ce fameux blanc immaculé.

(HRP : Mes excuses à l'administrateur, modifications apportées de manière à rester conforme aux règles du forum.)


Dernière édition par Heldring le Mar 4 Nov - 16:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Où le monstre s'en va, la vie reprend... [Libre]   Mar 4 Nov - 19:01

- Que diriez-vous de vous de partir d'ici ? Bouger un peu vous ferra le plus grand bien. Et essayer de me montrer un peu de bonheur, sinon je vais finir par déprimer, moi aussi.

Crépuscule écoutait attentivement le jeune loup regardant ensuite le ciel puis se leva et marchait donc en compagnie du loup le regardant tendrement. Elle lui sourit timidement venant détourner un peu le regard. Les pas sont tranquillement posés un à un dans le sable laissant la marque de ses coussins s'imprimer dans les grains. Crépuscule le regardait en lui murmurant un merci pour son "aide et de sa gentillesse." La jeune louve passa de l'autre côté du loup afin de laisser l'eau parcourir ses chaque pattes, elle se sentait bien ainsi près de lui mais n'osa rien dire sur ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Où le monstre s'en va, la vie reprend... [Libre]   Mar 4 Nov - 21:12

Heldring marchait d'une allure calme ; un pas lent d'où il laisse émaner une certaine grâce en accord avec son physique svelte, élancé, ainsi qu'un souffle toujours régulier et à peine audible suivi d'un mouvement de tête détendu, suivant la louve du regard et ce qu'elle fait. Il lui laissa volontiers la place au prés de l'eau, sans même chercher à protester, se décalant d'un mouvement simple et galant. Sa longue queue canine et touffue, légèrement relevée dans son dos, battait vaguement l'air à un rythme tout aussi doux que son caractère, alors qu'il reportait lentement son regard devant lui, profitant d'une nuit si agréable, sans dire mots face aux chuchotements de remerciements de la louve que son ouïe de lupin pouvait aisément distinguer au milieu de la mélopée naturelle des lieux.

- Vous n'êtes pas faite pour restée seule, cela se lit aisément dans vos yeux. Votre acte de tout à l'heure, avec la jeune louve, en était d'ailleurs une preuve irréfutable... Nous avons tous besoin d'aimer, et d'être aimés par d'autres... Après une légère pause de réflexion sur ses propres dires, il détourne à nouveau ses yeux sur elle, pour la questionner : Avez-vous quelque part où aller, désormais ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Où le monstre s'en va, la vie reprend... [Libre]   Sam 8 Nov - 13:02

Vous n'êtes pas faite pour restée seule, cela se lit aisément dans vos yeux. Votre acte de tout à l'heure, avec la jeune louve, en était d'ailleurs une preuve irréfutable... Nous avons tous besoin d'aimer, et d'être aimés par d'autres... Avez-vous quelque part où aller, désormais ?

La jeune louve le regarda dire et faire sans pouvoir dire quelque chose a part détourner son regard comme elle le faisait mais après quelques secondes voir quelques minutes après, elle murmura faiblemznt mais toujours aussi audible pour le loup près d'elle. Sa voix était simplement clair et assez douce, on pouvait meme entendre un peu le ton de sa voix de façon melodieux.

- Je penses qu'aucun loup n'est fair pour être seul, que chaque etre que nous sommes à un conjoint qui lui est destinée. Qu'aucun loup ou louve devrait rester seule... Mais certains ne trouve pas l'amour ou ils ont peur et s'enfuit des la première occassion qu'ils pourraient etre heureux... Je suis dans ces loups la car je ne mérite pas d'avoir le bonheur de l'amour... Je suis trop vil... J'ai tuer dans de loups a cause des expériences que j'ai subit... Et la dernière en date est Blood... Je lui est détruit sa famille et cela je n'arriverais jamais a me le pardonner et puis... Je ne sais même pas prendre soin de moi alors comment je pourrais prendre soin de quelqu'un d'autre dont je serais amoureux et que mon envie serait de vivre avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Où le monstre s'en va, la vie reprend... [Libre]   Dim 9 Nov - 12:03

- Je penses qu'aucun loup n'est fair pour être seul, que chaque etre que nous sommes à un conjoint qui lui est destinée. Qu'aucun loup ou louve devrait rester seule... Mais certains ne trouve pas l'amour ou ils ont peur et s'enfuit des la première occassion qu'ils pourraient etre heureux... Je suis dans ces loups la car je ne mérite pas d'avoir le bonheur de l'amour... Je suis trop vil... J'ai tuer dans de loups a cause des expériences que j'ai subit... Et la dernière en date est Blood... Je lui est détruit sa famille et cela je n'arriverais jamais a me le pardonner et puis... Je ne sais même pas prendre soin de moi alors comment je pourrais prendre soin de quelqu'un d'autre dont je serais amoureux et que mon envie serait de vivre avec lui.

Le loup l'écoutait parler, ne la coupant à aucun moment pour bien cerner le fond de sa pensée. Et à la fin de ses mots, il avança une patte devant elle, pour barrer son chemin et l'obliger de s'arrêter. A ce moment, il se déporte devant elle, et glisse son regard sur le sien. Ses yeux laissent transparaître son envie, ou presque son besoin d'aider. Une compassion qui ne semble avoir aucune limite, du moins, dans cette situation. Pour au tant, lorsqu'il se met à répondre, sa voix se fait un peu plus autoritaire... Ceux-ci cherchent inévitablement à rentrer dans la tête de la louve, et à chasser ses idées noires.

- Qui êtes-vous pour penser que vous n'avez pas droit au bonheur le plus fondamental de notre monde ?

Puis, progressivement, sa voix se radoucit.

- Vos mots retranscrivent l'état de votre âme. Derrière l'apparat de votre robe angélique, et votre voix agréable, se cache la détresse d'une femelle désolée par son passé. Mais personne, ne devrait avoir à subir tel châtiment. Il prit un petit instant pour respirer, avant de continuer plus calmement encore. Je ne veux pas savoir ce que vous avez fait, pour l'heure. Ça n'a aucune importance. Mais réfléchissez bien... Vous laissez vous-même dans cet état serait le dernier et le pire crime que vous pourriez faire.

Il marque une nouvelle pause... Détaillant un instant la réaction de la louve. Finalement, il semble afficher comme un sourire.

- Pour ce qui est de vos derniers mots... Ce "quelqu'un d'autre" dont vous parlez, le mâle qui décidera de vous offrir son cœur, saura - je l'espère - prendre soin de vous en premier, et vous apprendre à quoi rime vraiment "l'amour" dont tout le monde parle, avec plus ou moins de désir, sans réellement en comprendre la profondeur. Il sourit et hoche doucement la tête. L'amour n'est pas un sentiment comme les autres... Non, je pense qu'il s'agit d'un pouvoir. Je dirais même qu'il s'agit du pouvoir le plus puissant qu'il existe. Même les dieux peuvent en être victimes, et ne peuvent rien contre celui-ci. Si nous reprenions l'idée du sentiment, il s'agit du plus fort que nous puissions ressentir. L'amour lie les âmes, les rend complices, sœurs jumelles, inséparables. L'amour fait que si l'un périe, l'autre ne peut continuer de vivre... Mais l'amour, c'est aussi tout un tas de belles choses, qu'il faut découvrir par soi-même.

A la fin de son petit discours sur sa vision des choses, il hoche tout doucement la tête, à nouveau, penchant lentement la tête de côté.

- Alors... ? A présent, allez-vous ne serait-ce qu'essayer de vous remettre du passé, et de regarder vers le futur ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Où le monstre s'en va, la vie reprend... [Libre]   Lun 10 Nov - 13:28

- Qui êtes-vous pour penser que vous n'avez pas droit au bonheur le plus fondamental de notre monde ? Vos mots retranscrivent l'état de votre âme. Derrière l'apparat de votre robe angélique, et votre voix agréable, se cache la détresse d'une femelle désolée par son passé. Mais personne, ne devrait avoir à subir tel châtiment. Je ne veux pas savoir ce que vous avez fait, pour l'heure. Ça n'a aucune importance. Mais réfléchissez bien... Vous laissez vous-même dans cet état serait le dernier et le pire crime que vous pourriez faire. Pour ce qui est de vos derniers mots... Ce "quelqu'un d'autre" dont vous parlez, le mâle qui décidera de vous offrir son cœur, saura - je l'espère - prendre soin de vous en premier, et vous apprendre à quoi rime vraiment "l'amour" dont tout le monde parle, avec plus ou moins de désir, sans réellement en comprendre la profondeur. Il sourit et hoche doucement la tête. L'amour n'est pas un sentiment comme les autres... Non, je pense qu'il s'agit d'un pouvoir. Je dirais même qu'il s'agit du pouvoir le plus puissant qu'il existe. Même les dieux peuvent en être victimes, et ne peuvent rien contre celui-ci. Si nous reprenions l'idée du sentiment, il s'agit du plus fort que nous puissions ressentir. L'amour lie les âmes, les rend complices, sœurs jumelles, inséparables. L'amour fait que si l'un périe, l'autre ne peut continuer de vivre... Mais l'amour, c'est aussi tout un tas de belles choses, qu'il faut découvrir par soi-même. Alors... ? A présent, allez-vous ne serait-ce qu'essayer de vous remettre du passé, et de regarder vers le futur ?

La jeune louve ne parla aucunement en entendant ce qu'il disait. Elle lui sourit faiblement venant le regarder dans les yeux et lui murmura un oui. Avant de lui sourire plus franc, elle alla près de lui en mordillant son oreille en souriant avant de s'éloigner. La jeune louve regarda ses queues, ses neufs queues se balancer légèrement, contente d'être ainsi. Crépuscule se dit qu'elle devrait changer pas mentalement mais essayer de se valoriser un peu, oui un peu, elle n'était pas sure ce qu'elle devrait faire mais elle essayerait en tout cas. Elle le regarda dans les yeux intensément avant de rougir légèrement en étant ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Où le monstre s'en va, la vie reprend... [Libre]   Mer 12 Nov - 17:27

Le loup gardait son regard bienveillant encore un moment sur elle... Et cligna légèrement des yeux, lorsqu'elle vint lui mordiller l'oreille. Il garda un sourcil haussé un moment, avant de pousser un petit soupir amusé, de par ses naseaux. D'un lent mouvement de temps il acquiesça vis-à-vis du nouveau comportement de la jeune louve, visiblement satisfait de la voir désormais dans cet état et non plus dans le précédent..

- Je vous remercie de prendre en considération mes propos. Vous verrez... Relever la tête vous ferra le plus grand bien, j'en suis certain.

Après ces mots, il se déporta doucement un peu plus à l'écart de l'océan et de ses vagues qui glissent sur le rivage, faisant un signe de tête à la louve, toujours avec son calme et sa patience habituelle.

- Que diriez-vous de changer un peu d'air ? La plage est un endroit magnifique de par son paysage époustouflant mais... Il faut parfois retourner à la réalité, pour ne pas oublier ce que nous sommes, face à ce si vaste monde.
Revenir en haut Aller en bas
Archange
Dieu et Fondateur de ces Terres
avatar

Points : 1000
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Où le monstre s'en va, la vie reprend... [Libre]   Mar 18 Nov - 8:00

A Crepuscule de répondre

*******************************
"Est-ce que le matin tu ne crois plus à la lune parce que le soleil se lève ?"
"Et est-ce que tu ne crois plus au soleil parce qu'il est caché par les nuages ?"


© Cissy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clansdesastres.forumactif.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Où le monstre s'en va, la vie reprend... [Libre]   Mar 18 Nov - 15:57

- Je vous remercie de prendre en considération mes propos. Vous verrez... Relever la tête vous ferra le plus grand bien, j'en suis certain. Que diriez-vous de changer un peu d'air ? La plage est un endroit magnifique de par son paysage époustouflant mais... Il faut parfois retourner à la réalité, pour ne pas oublier ce que nous sommes, face à ce si vaste monde.

La jeune louve regarda simplement le loup avant de se lever également puis marcha tranquillement en sa direction restant muette, les idées mélangées dans sa tête. Elle marchait lentement avant de regarder vers la tombe qu'elle avait faite en soupira tristement avant de se dire qu'Archange veillera sur elle surement étant une simple louveteau. Elle regarda Heldring et s'avança vers lui se demandant pourquoi il était aussi gentil. Elle marchait tranquillement venant simplement lui sourire en allant près de lui. Elle le trouvait mignon et très gentil en souriant simplement, Crépuscule regarda ensuite le ciel quittant donc la plage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Où le monstre s'en va, la vie reprend... [Libre]   Lun 24 Nov - 21:11

(Note de fin de RP : Arrêt de cette séquence de rp, qui sera déplacée ultérieurement vers un autre lieu, pour sa continuité.)
Revenir en haut Aller en bas
 
Où le monstre s'en va, la vie reprend... [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monstre de la nouvelle map (Ascadia)
» Question monstre !
» Seaux, rateaux & monstre. [Orange Town, Rang C, Chasseur de Prime, Elimination monstrueuse]
» Le Mini-jeu : Comment élever un monstre
» [Mission] Maman, ya un monstre sous mon lit !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cycle 747 de l'Age Sombre // Deuxième Période de Pleine Guerre :: Terres Neutres :: Plages-
Sauter vers: